Visite des Jardins de la Villa Arson à Nice, le 20/09/2017

 

Conduit par Aude, le groupe de 16 sociétaires de la SCAH est accueilli par Patrice LORHO, jardinier de la villa Arson.

Pendant plus de deux heures, il va nous faire partager, avec talent et passion, l'histoire de ce lieu juché sur la colline Saint Barthélémy, à Nice Nord, à la fois centre d'Art contemporain, École Nationale Supérieure d'Art, lieu d'accueil d'artistes en Résidence et aussi Médiathèque.

L'emprise au sol du bâti occupe tout de même 1,7 ha sur les 2,3 ha de la propriété actuelle : la végétation est présente partout, autour et sur la construction aux murs recouverts de galets parfaitement alignés ; cette œuvre architecturale a été commandé par Malraux à l'architecte Michel Marot en 1965 et inaugurée en 1972 ; la villa du 18ème siècle, acquise en 1812 par Pierre Joseph Arson et "modernisée" par ses soins, a été parfaitement intégrée au bâti moderne ; elle domine un labyrinthe de terrasses ouvrant au Sud sur la ville de Nice et la Baie des Anges, au Nord sur les collines niçoises.

Nous découvrons avec émerveillement plus de 370 espèces végétales, les plus imposantes ombrent l'entrée nord du bâtiment ou bordent la propriété : cyprès, oliviers, chênes verts, pins parasols, caroubier, faux-poivriers, liquidambars,... Ces grands arbres délimitent agréablement les multiples espaces extérieurs occupés par les étudiants et artistes... D'autres essences, très méditerranénnes, occultent un labyrinthe de toits en terrasse qui couvent l'espace moderne abritant amphithéatres et ateliers, dont la présence est suggérée par l'émergence de puits de lumière et des chemins d'entrée.

La villa et ses jardins classés à l'inventaire des monuments historiques sont protégés depuis 1943.

Nous vous laissons découvrir ci-dessous des images de ce jardin magique...

La villa Arson occupe 2,3 ha sur la colline St Barthélémy, entre Cessole et Gorbella qu'elle surplombe
Pierre Lohro, jardinier de la Villa, nous fait partager sa passion pour ces jardins, en nous accueillant à l'entrée nord de la villa Arson, Centre d'Art Contemporain, Résidence d'Artistes, Médiathèque et Ecole Nationale Supérieure d'Art
Liquidambar
Feuillage du liquidambar
Arbre bouteille
Murs de la batisse recouverts de galets
Oliveraie au Nord Est de la propriété
Oliveraie sur le flanc Ouest de la colline
Chênes verts majestueux (Quercus ilex)
Pins parassol ...haubanés
Caroubier
Placette de faux-poivriers
Haie de cyprès en bordure ouest du batiment
Façade sud de la villa du 18ème siècle réhabilitée
Le jardin méditerranéen qui s'étale de terrasse en terrasse vers le sud sur le toit du nouveau bâtiment
Glycine
Polygala gentifolia
Grenadier nain, Punita granaturk
Cyste, cystus skanbergii
Tulbaghia violaceae variegata
Feijoa
Beschorneria yuccoides
Sauge de Jerusalem
Jasminum
Pitosporum nain
Bulbine, Bulbinella rutescens
Lin de Nouvelle Zélande, Phormium tenax astropurpureum
Santoline, Santolina benthamiana
Arbre de Judée
Arbousier
Myrte
Grenadier chargé de grenades
Cesalpinie de Gilles
Genevrier de Chine, Juniperus chinensis kaizuka
Osmanthe de Burkwood au deuxième plan
Osmanthe feuillage
Façade ouest
Passage vers le Sud de la colline longeant le bâtiment
Façade Est et son rang de cactées
Aloe brevifolia
Aloes, Aloe saponaria, puis Oponce, Opuntunia microdasys albispina, puis Cordyline australe
La colline Saint Barthélémy et la villa Arson

Claude GIAUFFRET