Visite du jardin botanique d'Eze, lundi 20 janvier 2020

Nous étions une petite dizaine à braver un froid devenu, enfin, hivernal sous la conduite très sympathique de Stéphane Cassus, chef jardinier d'Eze. Lorsque nous estimions qu'avec 4 jardiniers, le jardin d'Eze était très bien entretenu..., c'est en fait 4 jardiniers pour la commune d'Eze, des rivages au fort de la Rovère, avec aussi le jardin botanique ! Ce qui n'empêche pas le jardin de s'autofinancer par les entrées payantes (plus de 250000 en 2019, en constante augmentation). La plupart d'entre nous étant déjà venus précédemment, nous avons pu apprécier la qualité des travaux d'amélioration qui font de ce jardin un vrai bijou serti dans un site exceptionnel, écrin magnifique offrant un panorama unique. Ce jardin est aujourd'hui systématiquement proposé comme but d'excursion aux croisièristes faisant escale à Villefranche sur Mer et à Nice.

Mais au fait, quelle idée de venir braver la froidure avec des plantes rarement fleuries à cette époque, à part des Aloe ? Nous étions là pour avoir des réponses à la question « comment gérer un jardin de succulentes en extérieur en hiver ? » Situé à plus de 400 m d'altitude, le jardin d'Eze peut subir parfois en hiver des gelées, de la neige, mais très souvent de grandes variations de températures et des pluies y compris en hiver. Comment faire pour que les succulentes en extérieur et en pleine terre ne soient pas abimées  ?

Stéphane Cassus nous a donné plusieurs pistes aussi essentielles les unes que les autres :

Vers 11 h, nous sommes repartis bien gelés mais très satisfaits de cette visite bien commentée. Nous reviendrons sans doute au jardin d'Eze mais alors pour voir des cactées en fleurs c'est à dire en Avril-Mai l'an prochain peut-être.

Joël Besnard

 IMG 2650

IMG 2658

IMG 2663

IMG 2652

IMG 2659

IMG 4299

IMG 4291

IMG 4302