Partage d'expérience autour du jardin...

| |

Compte-rendu de la réunion d’information à Venanson (12/03/2009)

Ensemble sauvons les châtaigniers du Cynips

Pourquoi :

Le châtaignier comme le mélèze et l’olivier font partie des 3 essences d’arbre pour lesquelles l’Europe mène une action prioritaire pour protéger leur patrimoine.

Ils feront partie des besoins pour nos générations de demain :

- La châtaigne et l’olive pour l’alimentation

- Le mélèze pour son bois qui est utilisable sans traitement.

Comment :

En combattant le Cynips du châtaignier qui vient de pénétrer en France par l’est des Alpes Maritimes en s’installant dans la vallée de la Roya, puis dans la Vésubie, la Tinée et dans l’avenir de plus en plus vers l’ouest.

Les châtaigniers attaqués par cette mouche ne meurent pas mais perdent jusqu’à 80% de leurs fruits.

Les œufs et les premiers stades larvaires passent l’hiver dans les bougeons ou dans les nervures sous les feuilles puis provoquent la formation de galles de printemps faciles à détecter. Les mouches sortent  l’été suivant.

 

Le rôle de chacun :

Lors de nos promenades sous les châtaigniers quel que soit le lieu en France

Ayons le réflexe cynips en repérant les arbres porteurs de galles.

C’est facile à repérer :

- Les branches attaquées sont souvent à hauteur d’homme.

- Les galles rosâtres se trouvent sur les jeunes pousses, les pétioles ou au milieu des limbes sur la nervure centrale.

- Si des feuilles restent accrochées aux branches l’hiver c’est également un signe de contamination.

  

Qui prévenir :

Appeler Monsieur Berthot du Service Régional de l’Alimentation (ex Protection des Végétaux) au 04 93 72 75 20 en lui précisant bien le lieu et vos observations.

Il mettra en place l’action à mener.

Surtout n’intervenez pas sur le terrain personnellement.

Notre action doit être menée avant fin juin, après c’est trop tard.

 

René ROUSSEAU

 

Pour en savoir plus : article et photos sur le site de la FREDON Corse et sur celui d' Au Jardin Info.