Cours et Ateliers de jardinage

Jardiner - Planter - Tailler dans nos jardins, à Nice et sur la Côte d'Azur

  • Notre Société s'efforce de répondre aux nombreuses interrogations des amateurs de jardins qui vivent sur la Côte d'Azur : son climat méditerranéen, ses petits villages aux expositions multiples, ses terrains variés et ses microclimats, du bord de mer à la montagne toute proche, autant de sujets que les jardiniers amateurs doivent prendre en compte.
    Elle enseigne à étudier les sols vivants, à les améliorer sans engrais chimiques, à les entretenir afin d'avoir des fruits et légumes sains et de beaux massifs ornementaux.
    Elle initie à la culture, l'entretien, la greffe et la taille des nomreux fruitiers dont certains sont spécifiques à nos régions, comme les agrumes et les oliviers.
    Les cours de taille se font, bien entendu, sur le terrain, aux périodes appropriées, soit janvier pour les arbres à noyaux et à pépins, février pour les arbustes, la vigne, les petits fruits, mars, avril pour l'olivier et les agrumes. 
    La formation au jardinage dispensée par la SCAH alterne des cours en salle le mercredi à 18 h et des démonstrations sur le terrain, le samedi le matin ou/et l'après-midi, chez des sociétaires... sur les collines de Nice et dans les communes voisines. C'est aussi l'occasion pour chacun de s’exercer à semer, planter, tailler, bouturer, greffer... tout cela dans une ambiance très conviviale.
     
  • Consultez ICI le programme des activités des différentes sections de la SCAH, et notamment du jardinage pour le trimestre de la session en cours d'octobre 2017 à août 2018.
     
  • Téléchargez ICI une invitation, pour participer gratuitement à votre premier cours de la section jardinage le mercredi à 18 h au Palais de l'Agriculture ou un samedi sur le terrain.
     
  • Découvrez chaque mois, ci-dessous, le contenu du travail effectué lors des ateliers de jardinage de la session en cours qui a débuté en octobre 2017.

 

Comptes-rendus des ateliers de jardinage

Décembre 2017

 

Samedi 9 décembre 2017, à Saint Roman de Bellet

Nous étions chez Martine et Pierre VASSEUR, à Saint Roman de Bellet sur les collines niçoises, une belle propriété avec une vue sur le château de Bellet et tout l'arrière-pays, un terrain en pente composé de nombreuses plantes ornementales entretenues par Martine, quelques arbres fruitiers, de la vigne et plusieurs carrés potagers, une terre type "poudingue" typique des collines de Bellet.

30 personnes étaient présentes. Comme d'habitude le café, les biscuits nous attendaient au soleil à l'abri du vent.

14 h15 début des activités, nous avons fait deux groupes.

Concernant la partie ornementale, avec Hélène Maccario nous avons vu :

  • La taille des rosiers : taille de nettoyage ( suppression des fleurs fanées, des vieilles branches, des branches sèches... La vraie taille des rosiers se pratiquera lorsque les risques de gelées auront disparu.
  • Egalement la taille du Seringat (nettoyage, c’est sur les rameaux nés de l’année que seront les fleurs l’année prochaine). Démonstration de taille de l'Abelia, elle se fait au printemps lorsque l’arbuste est en pleine pousse (préparation de boutures, plus efficace en été).
  • Le nettoyage des iris (enlever les feuilles sèches).
  • Enfin, l’entretien du camélia en pot, apporter compost et un bon paillage et protection des boutons floraux contre les gelées.

Joël a taillé, raz, deux bignones dont une, faible, est ... sur un noeud de Hartmann, comme un rosier lui aussi bien faible!

Robert s’est consacré au verger :

  • Plantation de trois arbres fruitiers, avec pour commencer, la recherche par Joël du réseau Hartman afin de déterminer le bon emplacement des arbres, puis Robert a expliqué comment choisir ses arbres lors de l'achat : importance du porte-greffe, scions d’un an à racines nues ou en pots de 2-3 ans ; puis a eu lieu la plantation dans les trous préparés par Pierre, avec apport d’humoribo et du bokashi porté par Edo, pose d’un tuteur, remplissage du trou avec la terre enlevée précédemment et pour finir un arrosage copieux. Certains ont participé aux plantations.
  • taille sévère à trois yeux des kiwis.
  • Marcottage d’une vigne. Pour ce faire, nous avons enlevé une souche attaquée par un champignon" le pourridié «dont nous avons observé les tâches blanches. Edo a mis au fond du trou du bokachi afin d'enrayer le développement de ce champignon.

17h, fin de la séance et l'heure du vin chaud dans le salon au coin de la cheminée accompagné de diverses pâtisseries réalisées par Martine et des participants, toujours dans une ambiance très conviviale.

Nous remercions Martine et Pierre pour leur chaleureux accueil. On reviendra....
Robert, Hélène, Joël et Laurence pour le groupe jardinage.

 

Samedi 2 décembre 2017, visite de la coopérative agricole de Saint Laurent du Var

Malgré le froid et la neige environnante, 25 personnes étaient présentes !

Nous avons été reçus par la directrice et le responsable produit de la coop.

9h45 : début de la visite.

Explications sur les différents amendements pour améliorer la structure du sol : 

- un amendement 100% organique composé de différents fumiers, de paille de lavande broyée et décomposés que l'on peut utiliser directement sur la culture.

- les fumiers frais : moutons, cheval, etc.… donc à composter et que l'on peut incorporer maintenant pour les cultures de printemps et autour des arbres fruitiers.

Explications sur les différents terreaux :

- terreau universel à mélanger avec de la terre de jardin pour une bonne tenue,

- terreau horticole pour cultures en pots et jardinières, mais pas pour les semis car il contient de l'engrais

- terreau spécial semis, donc idéal car plus fin et bon également pour le repiquage.

Explications sur les différents engrais :

- Formule à savoir : N=Azote P=Acide phosphorique K=Potasse.

- engrais organo-minéral cad qui contient dans l'azote un pourcentage léger de chimie donc assimilation plus rapide, de différentes compositions : 6-6-6, 5-8-10 etc...

- engrais 100% organique composé de divers végétaux, de tourteaux etc...donc assimilation plus lente et de différentes compositions également.

- engrais 100% chimiques, liquides ou en granulés bleu, réservés aux professionnels qui ne travaillent pas en bio, et donc à éviter pour nous.

 

Enfin la visite du magasin très bien achalandé où chacun a pu faire des achats divers. Nous sommes partis satisfaits de toutes ces explications pour améliorer nos sols . Elles constituent un complément au cours de Joël mercredi.

 

On remercie Paul pour ses explications complémentaires ainsi que le responsable de la coop.

Robert ZORIAN pour le groupe jardinage.

Novembre 2017

 

  • Samedi 25 novembre 2017 au matin, dans le jardin de la SCAH, nous avons été une vingtaine de volontaires à rafraîchir, nettoyer, enrichir le jardin du palais.
    La mise en gravier de la cour n'est pas terminée et nous l'avons recouverte de grandes bâches afin de ne pas la salir.
    Jean-Claude Berg a réparti le travail et nous avons taillé un laurier-rose (pas entièrement pour qu'il ne pleure pas trop, il sera repris en janvier).
    Le polygalla ancien dans le coin ouest qui commençait à dépérir a été bien rénové, les Phormium ont été largement désépaissis, l’un d’eux a même été arraché (il faisait trop
    d’ombrage à l’une des fenêtres du sous-sol).
    On a coupé les feuilles basses du jeune palmier et de ce fait, on voit mieux l’hibiscus sinensis encore en fleurs. De nombreux couvre-sol ont été taillés également.
    Une plantation nouvelle : un Senna (ou Cassia) artemisoïdes qui d’ici 2-3ans donnera une belle floraison jaune de décembre à mars-avril.
    Ainsi le jardin a-t-il eu une "belle" d'hiver.
    Quant aux déchets, les branchages ont été réduits dans un broyeur sous forme de BRF répandu ensuite sous les plantes (application directe de ce que l'on propose à la SCAH). Seules les feuilles fibreuses des Phormium et du palmier n’ont pas été broyées car elles bloquent les couteaux des broyeurs.
    Dimanche après-midi, une petite équipe est revenue charger les résidus dans la remorque d’Henri qui les évacuera en déchèterie.
    Vers 11h, avec l'aide de Jean-Pierre Bergeret, nous avons réfléchi aux modes de présentation de la diversité botanique du jardin : nous avons opté pour un A3 plastifié présentant des dessins colorés des différentes plantes avec leur nom. Ainsi, tout sociétaire et visiteur pourra visiter le jardin en prenant connaissance des différentes espèces.
    En fin de matinée, un petit apéro gourmand nous a bien récompensé.
    Une nouvelle encore : dimanche en fin d’après-midi, nous avons réceptionné la donation d’une importante collection de cactées faite à la SCAH par la famille d’un passionné de ces plantes malheureusement décédé.

    Robert Zorian et Joël Besnard
     
  • Samedi 04 novembre 2017, nous étions chez Esther et Joël Besnard à Carros. Une belle propriété comportant beaucoup de plantes ornementales entretenues par Esther, quelques arbres fruitiers, des oliviers, de la vigne et un beau potager.

    Une terre exceptionnelle typique du terroir de Carros dont la spécialité est la fraise connue dans tout le département.
    36 personnes étaient présentes, le café et divers biscuits étaient prêts sous la tonnelle de raisin" jacquet" dont nous avons goûté le jus sucré très foncé.

    14h.
    Début des activités :
    - En ornemental :
    Hélène nous a montré comment rafraîchir les racines des iris avant de revenir sur le bouturage. Quelques boutures de sauge ont été réalisées. Nous avons vu ensuite comment rabaisser et éclaircir un laurier-rose ainsi que les trois manières de le bouturer : dans l’eau, à l’étouffée, ou de la façon traditionnelle c'est à dire en repiquant la bouture dans du terreau mélangé à du sable.
    - Au potager :
    Robert a commencé par les semis de petits-pois en expliquant les différentes variétés : précoces comme la «douce de Provence" ou tardives style «onward», les différentes manières de tuteurage : branchages, filets, grillages ou croisement de ficelles. Nous avons ensuite semé les fèves "bleues» (ancienne variété niçoise)en procédant de deux façons: en poquets cad 4 à 5 graines tous les 40 cm, et en ligne cad 1 graine tous les 10 cm.
    Plusieurs adhérents ont participé aux semis.
    Nous avons aussi semé des pois-chiches en ligne, planté des oignons jaunes et blancs dont nous avons au préalable rafraîchi les racines et raccourci le feuillage.

    Enfin, nous avons planté des salades "scaroles" en expliquant comment procéder pour le blanchissement: lorsque la salade est assez volumineuse, on l'attache avec un élastique.
    Nous avons aussi posé sur les petit-pois et pois-chiches des filets "anti-insectes" pour la protection contre les oiseaux et pigeons.



    16 h. Nous nous sommes tous réunis sur le pré et Joël a expliqué comment mettre en évidence le réseau Hartman lorsque nous voulons planter des arbres ( à compléter).

    17h. L'heure de la collation. Le temps s'était rafraichi et le vin chaud fut le bien venu, accompagné de divers gâteaux portés par chacun. Paul en a profité pour donner quelques explications complémentaires, le tout dans une ambiance très conviviale.

    Nous remercions Esther et Joël pour leur accueil très chaleureux. Nous reviendrons !

    Robert, Hélène, Laurence et Joël pour le groupe jardinage

Octobre 2017

  • Samedi 21 octobre 2017, nous étions chez Eliane et Edo Malloggi à Cagnes-sur-mer, une journée magnifique, un terrain plat, quelques fruitiers et un potager type biodiversité en permaculture, un mélange de fleurs, légumes, aromates. Ici, pas de motoculteur, pas de bêchage, beaucoup de BRF, de broyat de végétaux, de fumier.
    35 personnes étaient présentes, le café et les biscuits étaient prêts sous la tonnelle.

    14 h 15 début des activités autour du lactobacillus et du bokashi :

    Edo, le chercheur de la SCAH, nous a enfin dévoilé le fruit de ses recherches sur «le lactobacillus» et «le bokashi» qu'il pratique à titre expérimental dans son jardin depuis un an et les résultats sont là.
    Plus de bouillie bordelaise, plus de soufre et surtout pas d'insecticides ni de fongicides, rien que du bio.
    D'abord des explications sur le lactobacillus, et les deux manières de le préparer :
    1ère : riz complet, sel, eau non chlorée (détails ici),
    2ème : riz complet, eau non chlorée, lait bio entier (détails ici) .
    Puis explication sur le bokashi avec démonstration (détails ici), enfin macération de feuilles de consoude avec du sucre complet pour en extraire le jus qui servira de potion à mélanger avec le lactobacillus.

    15 h 30 en ornemental :

    Hélène et Joël ont commencé par planter des bulbes en étages.
    Edo avait préparé un vase avec un drainage de billes d'argile. Dans un bon terreau, nous avons planté en premier les jonquilles, second étage les tulipes, troisième les jacinthes et en dernier les crocus . Afin que les bulbes ne se chevauchent pas, nous avons utilisé des bâtonnets comme repères - le tout bien tassé et arrosé.  Puis nous sommes passés aux iris qu’Edo avait déplantés. Les feuilles ont été rabattues sur 10/15 cm ainsi que les racines. Le rhizome ne doit pas être enterré mais doit simplement affleurer le sol, et être ensuite arrosé pour que les racines adhèrent bien à la terre. Il a été recommandé lors cette démonstration d'utiliser toujours des outils bien désinfectés et de mettre sur la partie coupée du rhizome un peu de poudre de charbon de bois pour éviter la pourriture et les maladies.
    Enfin nous nous sommes occupés des  «strelitzia» (oiseau du paradis). Nous avons planté deux éclats de touffe dans un mélange constitué de 2/3 de terreau et 1/3 de sable.
    Au potager :

    Edo et Robert ont enfoui dans une tranchée du bokashi déjà fermenté qui servira pour les futurs semis de fèves.
    Edo a fait une démonstration de ses deux broyeurs à végétaux. Robert a fait un semis de petit pois «douce de Provence» avec explications : ouverture d'un sillon d'une largeur d'environ 15 cm, arrosage du sillon puis semis des petits pois (environ 30 graines au mètre linéaire), recouvert avec la terre du jardin et plombage (tassement de la terre), pas d'arrosage sur le dessus avant que les petits pois n’aient germé, pose d'un filet contre les oiseaux.

    17 h :
    l'heure de la collation: diverses pâtisseries (certains portées par les adhérents), boissons, jus de raisin de la tonnelle. Edo a continué à donner des explications sur le lactobacillus et le bokashi qui nous intéressent tous beaucoup.

    On remercie Eliane et Edo pour leur chaleureux accueil. Nous avons passé un très bon après-midi et nous avons pu enfin découvrir le fruit des travaux de notre chercheur. Amitiés à toutes et à tous.

    Robert, Hélène et Joël pour le groupe jardinage.
    Edo Malloggi pour les documents Lactobacillus et Bokashi

 

  • Clin d'oeil jardinier : photo d'un monstre muri au soleil de Bellet par notre ami Gilbert Keller, une citrouille de 13kg et 45cm! Comme quoi, il y a certains légumes qui ont bien poussé cet été !
    Citrouille 171014
  • Samedi 14 octobre 2017, nous étions chez Pierre et Anne Magnani, maraichers en bio à Carros dans les jardins de l'Evêché.
    30 personnes étaient présentes. Joël a d'abord expliqué l'historique de ce terrain qui appartenait à l'Evéché. Racheté ensuite par la commune de Carros. La municipalité actuelle a eu comme objectif de relancer l'agriculture sur la commune; Esther Aimé, adjointe à l'agriculture et issue d'une famille d'anciens maraichers carrossois a contribué à l'installation de Pierre et Anne, une trés bonne initiative.

    15 H. Arrivée de Pierre qui exploite le terrain et début de la visite. Il nous explique que ce terrain était entièrement à l'abandon depuis de nombreuses années. Il y a donc eu un gros travail de débroussaillement, mené par la commune et Pierre et Anne. Ensuite,  décompaction du sol avec le passage d'une sous soleuse et un rotovateur juste en surface afin d'ameublir le sol pour les futures plantations. Incorporation de nombreux fumiers : humoribo, fumier de mouton, fumier de vache, BRF. Enfin installation d'arrosage goutte à goutte type T-tape avec les tomates par exemple ou d'aspersion avec d'autres légumes.

    Commencé seulement en aout 2016, ce travail à abouti ce samedi à différents légumes d'été arrivant à leur terme. Nous sommes allés sur une planche de tomates de différentes variétés entre lesquelles on voit différents basilics : verts, violets, poivrés etc.. qui servent de répulsifs pour protéger les tomates des insectes. Aucun traitement, pas de bouillie bordelaise, nous sommes en bio explique Pierre.
    DSCN0178 2
    Plus bas une planche de magnifiques aubergines, rondes, longues, blanches, violettes, et là on voit entre chaque plants des oignons, là aussi cela sert de répulsifs pour protéger les aubergines. Puis une planche de superbes poireaux arrosés par aspersion tous les jours donc pas d'attaques de mouches :  car l'eau qui reste dans le coeur du poireau empêche la mouche de pondre. A proximité, un carré de carottes : Pierre nous explique que la plantation de poireaux, oignons et carottes perturbe la mouche. Voilà nous sommes en culture de biodiversité sans produits chimiques, juste une association de différents légumes qui se protègent contre les insectes.
    DSCN0179 2
    DSCN0181 2
    DSCN0185 2

    17 H : fin de la visite ; certains ont fait leurs achats directement en se récoltant les légumes présents : carottes, poireaux, tomates, potimarons etc...
    Nous avons passés une très bonne après-midi, très instructive pour nous jardiniers amateurs et merci à Pierre de nous avoir reçu, merci pour toutes ces explications.

    Robert et Joel pour le groupe jardinage, crédit photos André Therry.

 

  • Samedi 7 octobre 2017, nous étions chez Laurence et Jean-Pierre Bergeret à Saint-Roman-de-Bellet sur les collines niçoises. Une propriété magnifique exposé sud-ouest avec une vue sur le Château de Bellet et son vignoble, le calme absolu, une journée magnifique ensoleillée et douce. Un jardin comportant de nombreuses plantes ornementales, des oliviers, des arbres fruitiers, de la vigne et plusieurs restanques pour le potager.
    Nous étions 42, beaucoup d'anciens, de nouveaux adhérents et quelques invités, le café et les biscuits étaient prêts.

    9 h15 :
    Début de la séance jardinière répartie deux groupes.
    Hélène et Joël à la tête du groupe ornement. Autour du thème, le bouturage.
    Au début les principes : prélèvement des rameaux, utilisation ou non d'hormones de bouturage ou de macération de saule (préparée par Edo), support du bouturage, bouturage plein sol ou à l'étouffée, replantation.
    La seconde partie nous a permis, dans le riche jardin de Laurence et Jean-Pierre, de préciser ce qu'il était possible de faire sur plusieurs plantes ornementales. 17 adhérents ont profité de cet enseignement.
    Robert et Edo à la tête du deuxième groupe pour les plantations au potager.
    Ils nous ont montré les divers outils nécessaires aux plantations : silloneur, plantoir, grelinette, butoir, bêche etc..
    Les plantations ont débuté : salades, choux fleurs blancs et verts, fenouils, oignons blancs, céleris, choux rouges et verts, chacun a participé, des explications ont été données par Alexandre et Paul.
    Plantations 171007
    Plantations 2 171007
    Plantations 3 171007
    Robert a ensuite installé un petit tunnel avec des arceaux et un voile anti-insectes pour les salades.
    Nous avons répondu aux diverses questions posées par les adhérents : BRF, permaculture, arrosage, engrais, fumiers, lactobacillus, les influences de la lune, etc...

    11 h :
    Rassemblement des deux groupes. Edo a fait la démonstration de l'utilisation du bokashi, une préparation fermentée avec du son activée par des micro-organismes efficaces. Plusieurs sillons ont été réalisés afin d'enterrer cette préparation et le mois prochain, Laurence fera un semis de fèves entre les raies de bokashi. A suivre.
    Le samedi 21 octobre nous irons chez notre ami Edo, LE spécialiste qui nous dévoilera la recette exacte du lactobacillus et du bokashi. Préparez vos cahiers.

    12 h :
    l’heure de l'apéro, bien mérité. Pissaladières, pizzas, tourte de"bléa" salée, olives niçoises, etc... bien sûr accompagnées du vin rouge et blanc de Bellet, un délice.
    On remercie, Laurence et Jean-Pierre pour leur accueil très chaleureux, une ambiance formidable et conviviale.
    Nous reviendrons à Bellet en janvier pour les tailles.

    Joël, Robert et Laurence pour le groupe jardinage.

    Plusieurs d'entre vous sont partis avec des bulbilles d'Ail Rocambole (appelé parfois aussi Oignon Rocambole).
    Voici un petit complément pour bien les utiliser.
    Allium scorodoprasum ou Ail rocambole a des fleurs mais ce sont ses bulbilles apparaissant en haut de la tige florifère qui permettent avec facilité de multiplier cette Liliacée vivace.
    L'a
    utomne est une bonne saison pour les planter, le printemps également.
    Un sol argilo-calcaire (mais pas un pH trop haut), sableux accepté, frais mais pas humide en permanence. Pas de fumier surtout frais.
    C'est un légume vivace donc vous allez le laisser en place des années si vous voulez. Choisissez donc bien l'emplacement.
    Ce sont essentiellement les feuilles que l'on utilise en cébettes. Les bulbilles s'utilisent mais c'est un peu fort.
    Bonne culture.
    Joël