Aux jardins en ce moment : conseils en jardinage

Chaque semaine, les conseils en jardinage de l'équipe des jardiniers
de la section jardinage de la Société Centrale d'Agriculture et d'Horticulture de Nice et de la Côte d'Azur

 

Ne sortez pas... mais occupez-vous de votre jardin ! (15/03/2020)

L'épidémie aboutit à un confinement, une réduction drastique des contacts humains physiques. Bien heureusement, les communications électroniques ne diffusent que des virus … électroniques ! Comme nous vous l'avions promis, nous allons venir vers vous pour vous apporter, d'abord du lien bien sûr, et des éléments d'informations, ponctuelles : il n'est pas question pour nous de donner des cours tels que nous le faisons en présentiels. Mais plutôt des conseils pour que chacun ne perde rien de son balcon, de son jardin petit ou grand.

Déconfinement ? Et alors ! (11/05/2020)

C'est vrai, on va pouvoir sortir, sans remplir systématiquement l'autorisation dérogatoire. Mais à la SCAH, on voudrait pouvoir se réunir. Mais là, il faudra attendre encore... la rentrée prochaine ? Alors, pour vous faire patienter, nous continuons à vous concocter le bulletin jardinier. Bonne lecture.
Vous voulez réagir ? Poser une question à plusieurs jardiniers ? Inscrivez-vous vite à la liste de discussion des jardiniers, https://framalistes.org/sympa/subscribe/jardiscahdiscussion

Toute l'équipe des jardiniers

Bulletin jardinier n°18 du 1er septembre 2020

Les températures fortes en été ont toujours été une des caractéristiques de la région. Mais il y avait aussi des orages, parfois dévastateurs certes, qui apportaient de l'eau en bonne quantité et rafraichissaient un peu. Si dans l'arrière-pays les orages ont été assez fréquents, toutes les collines et franges littorales ont subi des températures de plus de 40°C avec une quasi-absence d'eau depuis des semaines. Les compteurs d'eau ont tourné mais bien des végétaux ont souffert, les arbres en particuliers (on les arrose peu par rapport aux légumes et fleurs). Il est donc indispensable, tant qu'il est encore temps, de réhydrater les fruitiers, en particuliers les jeunes arbres. Les olives se fripent : ce n'est pas grave... si la pluie revient, et les mouches ne les piquent pas... Les semis et les plantations d'hiver ont bien du mal à « tenir le coup » !

Malgré ces conditions difficiles, qui se répèteront tous les ans sans doute, nous avons encore un petit mois pour préparer plusieurs légumes d'automne et d'hiver.

 

Actualité

Ce bulletin, créé à cause du confinement, arrive à son terme. Robert, Laurence, Edo, Antonio, Henri, Pierre, Christian, Joël ont été heureux d'y travailler et de vous apporter à la fois des éléments de jardinage mais aussi un lien entre nous tous.

Dans la situation sanitaire actuelle, qui peut toujours évoluer, il est prévu les portes ouvertes de la SCAH samedi 26 septembre de 10h à 17h pour vous et toutes personnes intéressées. Le mercredi 30 septembre sera la rentrée des jardiniers, à 18h. Mais de 16h30 à 18h, il y aura la bourse aux plantes (masque obligatoire) qui n'avait pu se tenir en avril. A 18h, le premier cours du jardinage aura lieu dans la grande salle (masque obligatoire, entrée par la salle des Iris-Est).

Enfin, le groupe de discussion des jardiniers est toujours ouvert et nous vous invitons à y poser vos questions, vos remarques, vos observations. Abonnez-vous sur https://framalistes.org/sympa/subscribe/jardiscahdiscussion.

 

Potager

Tomates : certains en récoltent depuis longtemps, on récolte les dernières tomates, on entretient les nouveaux plants pour avoir des tardives ; ceux qui ont commencé à récolter il y a peu, ont intérêt à donner au pied un peu d'engrais, de purins d'orties ou de consoude, en arrosant bien après. Si les gros trous provoqués par des chenilles sont nombreux, on peut traiter au Bacille de Thuringe (BT). On en profitera pour en pulvériser sur les plantes qui ont des mineuses dans les feuilles (agrumes, blettes, betteraves, …). En principe, la touta devrait ralentir.

Courgettes : on continue les arrosages en les diminuant un peu suivant les pluies. On laisse tous les gourmands, cela donnera des courgettes jusqu'en octobre pour la soupe au pistou, on protège les courges du sol avec des cagettes pour éviter le pourrissement. Quand elles seront bien mures et que le pédoncule (l'attache de la courge) est bien sec, on peut commencer à les rentrer à l'abri.

Haricots : on continue la récolte suite au semis de juillet/aout ; on peut essayer un nouveau semis en début de mois si on est bien exposé ou sous serre.

Haricots en grains blanc, rouges : c'est le moment des premières récoltes, idéal pour la soupe au pistou.

Haricots : n'hésitez pas à réserver une partie de votre récolte pour faire de la semence pour l'an prochain (sauf si vous avez semé des F1 !

Poivrons, aubergines : si on a bien entretenu ses plants la récolte peut encore durer même petit c'est délicieux pour les dernières ratatouilles pour le congélateur. Si les fruits sont nombreux, rajouter quelques tuteurs, en particulier pour les poivrons qui sont fragiles. Attention, ils ont souvent besoin de plus d'arrosage que les tomates.

Toutes sortes de choux : c'est la grande période des plantations, vous trouverez dans les jardineries toutes les variétés afin d'éviter de les avoir tous en même temps, on arrose régulièrement par aspersion car les choux n'aiment pas la sécheresse. Ne tentez des semis (tardifs !) que si vous êtes bien exposés (éventuellement en serre).

Salades : on plante les frisées et scaroles pour l'hiver ainsi que les autres variétés et là aussi arrosage en aspersion le matin de préférence.

Radis, épinard d'hiver, mache, persil : c'est le bon moment pour les semis, par contre le problème, ce sont les fourmis, voir plus bas.

Poireaux-oignons : on les protège avec un voile anti-insectes contre la mouche et on arrose aussi par aspersion.

Céleris, blettes, fenouils, betteraves : on trouve en jardinerie des plants si l’on n’a pas fait de semis.

Artichauts : c'est reparti, les nouvelles pousses apparaissent, on peut commencer les nouvelles plantations par dédoublement des anciennes touffes et on arrose légèrement si pas de pluie. N'hésitez pas à acheter des plants en jardinerie, vous pourrez ainsi varier vos artichauts. L'an prochain, vous n'hésiterez pas à semer des artichauts, surtout si vous voulez refaire toute une planche : c'est facile et pas cher !

Fraisiers : c'est le mois des nouvelles plantations ou dédoublement des anciennes touffes.

Engrais verts : semez-en sur les parcelles qui se libèrent et ne seront pas réemployées avant qqs mois.

Verger

Pommiers-poiriers : les premières récoltes ont commencé suivant les variétés. On range les plus saines au cellier et on prépare des tartes ou des compotes avec celles qui sont véreuses.

Figuiers : on ramasse les fruits piqués tombés au sol pour éviter le renouvellement de mouches l'an prochain. Attention aux frelons qui mangent les figues, on le voit parfois que quand... ils nous piquent ! Si le temps est beau et sec, faites une guirlande en les attachant avec de la ficelle à rôti et faites-les sécher.

Oliviers : attention c'est maintenant que les mouches sont les plus actives avec la baisse des températures. Si on récolte fin octobre, il faut au moins un traitement à l'argile blanche. Les olives fripées manquent d'eau, on peut arroser si on n'a pas trop d'arbres.

La vigne : bientôt les vendanges, on prépare sa cave, on lave son matériel... et on grappille les grains mûrs !

Les agrumes : on coupe les nouvelles pousses piquées par la mineuse et direction poubelle. Un apport d'engrais complet fera grossir les fruits. Dès que vous voyez un regroupement de fourmis sous une feuille, c'est qu'il y a pucerons ou cochenilles, farineuses parfois : on écrase avec la main.

Noisetiers : c'est le moment des récoltes avant que les rats et écureuil ne les emportent. Toutes les amandes doivent être enlevées mais regardez bien s'il n'en reste pas.

Plaqueminier : on protège ses fruits avec des filets car les pies sont en attente !!!

Framboisiers : nettoyez-les en enlevant les tiges sèches. Pour les non remontants, laissez une demi-tige

Groseillers : nettoyez-les également. Ils ont souffert de la sécheresse ; s'il ne pleut pas, arrosez-les.

Jardin d'ornement

Pelouse : si vous voulez une pelouse ou une prairie, préparez votre sol, nettoyez-le de toutes adventices puis semez, damez, arrosez. Mais avec les étés de plus en plus secs, est-ce raisonnable ? Maitrisez plutôt vos herbes sauvages. Semez de l'Alysson blanc, il se ressèmera tout seul par la suite.

Bouturez vos arbustes décoratifs, c'est le moment. Bouturez vos fuchsias en profitant de leur taille, les œillets, giroflées, santolines, fuchsias, géraniums, rosiers. Divisez les touffes de pivoines arbustives

Plantations : les iris en les identifiant, au moins sur un plan. Ainsi vous pourrez plus facilement donner des rhizomes en connaissance de cause ! Plantez les chrysanthèmes, les asters, quelques choux décoratifs. Plantez aussi des bisannuelles (pâquerettes, œillets, giroflées, …).

Nettoyez les lauriers roses en enlevant tous les bouquets fanés (on les taillera plus tard). Nettoyez toutes les vivaces défleuries, sans hésiter, les rabattre, les dahlias pour prolonger leur floraison, les agapanthes, glaïeuls, hémérocalles.

Arrosez toutes vos plantes en pots fréquemment : avec la chaleur, très forte sur les pots, les racines sont soumises à dure épreuve. L'arrosage fréquent peut les sauver. Une taille peut aussi limiter l'évaporation, n'hésitez pas surtout si la floraison est presque terminée.

Arrosez également vos arbustes en fleurs (laurier rose, lagerstroemia), cela prolongera leur durée de floraison. N'oubliez pas vos succulentes, surtout si elles sont dans une serre : la température peut monter à 55°C ! Un arrosage par semaine est souhaitable. Plumbago capensis (bleu) supporte très bien la sécheresse. Bouturage de mars à septembre.

Donnez de l'engrais bio aux rosiers.

Récoltez les graines d'œillets d'Inde, de capucine, de soucis, belles-de-nuit

Supprimez tous les boutons floraux et rameaux latéraux qui apparaissent le long des tiges de chrysanthèmes.

Semez les pensées, pâquerettes, roses trémières, monnaie-du-pape, digitales.

Ravageurs

Les fourmis sont de véritables plaies pour les semis de petites graines (radis, choux, salades, …). Elles pillent l'ensemble du semis en quelques heures. Il est parfois conseillé d'utiliser de la terre de diatomées (petites algues). Le résultat est parfois décevant. D'une part la terre de diatomée ne tue pas les fourmis, d'autre part, celles-ci contournent facilement une barrière. Un procédé demandant un peu de patience peut être utilisé : dès que le semis est fait, passez toutes les heures voir si les fourmis emportent vos graines. Repérez alors la fourmilière et détruisez-la (l'eau bouillante est efficace). Surveillez jusqu'à la germination (qqs jours).

Les punaises : elles saccagent tout (tomates, poivrons, …) : vous pouvez utiliser une macération huileuse d'ail : 100g d'ail haché + une cuillérée de piment fort + 3 cuillérées d'huile pendant 24H. Passez au travers d'un tamis fin, terminez avec un litre d'eau. Laissez reposer une semaine. Ajoutez ensuite une cuillérée de savon noir. Diluez à 5% ou 10% et pulvérisez (attention aux yeux-piment). Valable aussi contre les pucerons si les coccinelles sont peu nombreuses. Conservation au frigo.

Chenilles de mineuses (feuilles, fruits) : outre la Tutta qui durcit les tomates, il y a des chenilles plus grosses qui perforent tomates et poivrons par ex. Pulvérisez du Bacille de Thuringe

 

 

Bulletin jardinier n°17 du 1er août 2020

 

Le mois de juillet nous a laissé sur notre faim, entre des coups de chaleur « caniculaire » donnant un coup de chaud à nos plantes un peu sensibles comme tomates, dahlia impérial ou jeunes plants de salades, et des promesses de pluies qui ont été suivies de peu d'effets, nous obligeant à user de l'arrosage tout en paillant à tout va. Les tomates et aubergines donnent bien, les poivrons arrivent. Au jardin ornemental, l'heure est à la résistance face à la sécheresse. Au verger, les figues arrivent, attention aux vers et à la mineuse. Et puis, là vraiment, il faut préparer les cultures d'automne et d'hiver. Et bien sûr mettre de côté ce que l'on apportera à la bourse aux plantes du 30 septembre. Pour la rentrée proprement dite, il est encore de dire de quelle manière elle se tiendra... mais elle aura lieu ! Bons travaux … et reposez vous bien !

 

Au potager

Tomates : on continue à éliminer les gourmands mais on peut en laisser partir quelques uns pour une floraison et une récolte de fin de saison. On surveille les attaques de Tuta absoluta (petit trou qui nécrose la partie de la tomate), si besoin on traite au BT (Bacillus thuringiensis) à 1g/l. Même traitement si ce sont des gros trous, avec parfois la chenille dedans : ce sont des Noctuelles. Pour les punaises, voir plus bas. On n'oublie pas de conserver les graines sauf hybride, on choisit la plus belle tomate du 1er bouquet, notre ami Joël dit le contraire il préfère garder la dernière du haut, c'est normal il est "breton"!!!! C'est surtout que les dernières ont mémorisé plus de situations que les premières.

Arrosage des tomates : « arrosez-les une à deux fois par semaine » est souvent l'indication donnée par le pépiniériste ou le voisin. Egalement « quand les feuilles semblent fanées, il faut arroser ». Mais aussi « arrosez-les tous les 10-15j, le goût sera plus concentré et sucré ». Comment faire pour s'y retrouver ? Quand on plante les tomates, on les arrose tous le 2 j puis 3j et on les habitue progressivement à développer leurs racines plutôt que d'attendre l'eau « la bouche ouverte ». Pascal Poot, vers Lodève, les arrose au début puis « plus rien ». Et il a ainsi développé des « habitudes » chez ses variétés. Sans aller jusque là (il lui a fallu plus de 10 ans pour en arriver là), il faut les arroser le moins possible. Bien sûr le paillis aide beaucoup ! Quand aux feuilles qui tombent en fin de journée chaude, ne vous laissez pas avoir ! Regardez comme elles sont fringantes le matin ! Mais ne changez pas brusquement de régime : à coup sûr le « cul noir » ou nécrose apicale va arriver. Donc arrosez peu fréquemment mais abondamment.

Courgettes de Nice ou d'Albenga : on arrose régulièrement, on n'oublie pas de mettre un peu d'engrais organique, on peut laisser quelques gourmands et quelques courges pour cet hiver. On peut encore semer en direct quelques graines pour récolter en septembre/octobre.

Poivrons, aubergines : on arrose régulièrement et on n'oublie pas le tuteurage car le poids des fruits peut casser les branches.

Haricots verts nains ou grimpants : on fait un nouveau semis pour récolter en septembre/octobre.

Salades : c'est le moment de planter frisées et scaroles et on arrose régulièrement, en pluie sur le feuillage.

Poireaux : on "habille" les plants avant de les repiquer (réduction des racines et les feuilles) dans un sillon humide et profond ; on arrose peu, on les protège avec des arceaux et un voile anti insectes contre la mouche.

Choux verts, fleurs, brocolis de Nice ou romanesco : on fait les semis dès que possible et on commence les plantations après le 15 Aout. Attention n'installez pas différentes variétés sur la même planche, éloignez les les uns des autres. On choisit des variétés précoces et tardives pour ne pas les avoir tous en même temps. Les Brocolis de Nice ne donneront que vers mars 2021... mais ce sera un délice !Si on n'a pas encore la place, on les met en godets ou petits pots avec un terreau solabiol et on les plante en septembre, la reprise sera meilleure. N'oubliez pas les semis en direct de radis noirs et navets et les radis roses. Attention, les arrosages devront être réguliers. Le paillage sera un allié précieux. Sur la même planche vous pourrez semer aus-si des salades et/ou du chou chinois. Ces diverses plantes se tiendront compagnie sans problème.

Févettes : si on veut épater ses amis pour Noel on fait un semis après le 15 Aout, cela donne peu mais c'est original.

Fenouil, céleris d'hiver : on fait le semis dès que possible (fenouil) et on commence les plantations après le 15 Aout ; là aussi, si on a pas la place on les met en godets.

Si vous avez des planches libres quelques mois, semez de l'engrais vert.

Attention aux ravageurs : les punaises « gendarmes » rouges et noires pompent et détruisent les navets, brocolis, graines de fenouils : écrasez les entre les doigts ; une autre technique : prenez un petit récipient genre pot de yaourt ou de crème, remplissez un fond d'eau et ajoutez y quelques goutes de savon liquide. Faites le tour de vos plants et en présence des ravageurs présentez le pot en dessous (ils vont remonter), montrez leur votre main par dessus (ils se laissent tomber dedans). Vous imaginez, un bain savonneux gratuit...Laissez les jusqu'au lende-main et videz les "cadavres". Vous ne les aurez même pas tou-chés. Les altises font pleins de petits trous dans les même plantes : arrosez le dessous des feuilles, ils n'aiment pas trop. Les fourmis prélèvent vos semences dans la demi-heure qui suit le semis : repérez-les et, par leur cheminement, la fourmilière, déversez l'eau bouillante de cuisson de vos légumes, le problème est réglé... mais restez attentifs, une autre fourmilière guette !

 

Au verger

Pêchers, nectariniers : on arrête la taille en vert le bois va s'aouter. Attention, il y a une attaque de tordeuses orientales du pêcher sur les extrémités, un traitement au BT est nécessaire.

Figuiers : on surveille la mouche et la teigne, si nécessaire on traite au BT, on peu renouveler trois jours après, ce n'est pas toxique on peut consommer les fruits sans crainte.

Les agrumes : on arrose régulièrement, une fois par semaine. On n'oublie pas un peu d'engrais organique avec un peu de patenkali cela va faire grossir les fruits et donner une nouvelle floraison sur les citronniers 4 saisons. On pratique la taille d'été cad les gourmands intérieurs plus les nouvelles poussent atteintes de mineuses, direction poubelles. Ne coupez cependant pas tout : servez-vous de ces branches nouvelles pour augmenter la taille de l'arbre. Vérifiez et écrasez les pucerons, cochenilles farineuses, c'est facile : suivez le cheminement des fourmis !

Oliviers : on continue les traitements à l'argile blanche et non verte toutes les trois semaines. Si sécheresse on peut les arro-ser, le fruit sera plus gros mais plus sensible aux attaques de mouches. On pratique aussi la taille d'été cad les gourmands intérieurs qui poussent sur les troncs.

Pommiers, poiriers : on arrose aussi, on protège les fruits avec des filets ou argile blanche.

Vignes : on pratique le dernier traitement à la véraison cad lorsque les grains changent de couleur : Bouillie bordelaise + soufre mouillable à 7,5 g/l. On protège les grappes avec des filets type filets à olives contre les ramiers, pies etc...

Noisetiers : on a remarqué de l'oïdium, dans ce cas un traite-ment au soufre mouillable à 7,5 g/l est nécessaire.

Néflier : si ce n'est fait taillez le en coupant les plus grandes branches et en ne laissant qu'un ou deux nouveaux rameaux aux extrémités.

On va pouvoir faire des greffes à l'écusson : arrosez bien-15jours- le porte greffe, l'écorce devant se décoller sans pro-blème. Après avoir fait la fente en T, vous prendrez le greffon avec le pédoncule de la feuille sur un rameau de l'année déjà un peu boisé, on dit « aouté ». N'oubliez pas de le mettre sur votre langue, technique efficace de notre ami Alexandre -on pense bien à toi- puis insérez le greffon bien à fond dans la fente. Ligaturez sans étrangler la tige. Si le pédoncule tombe dans les 15 j, c'est bon signe. Vous ne verrez le résultat qu'au printemps.

 

Au jardin d'agrément

Aout est le mois ou le jardinier prépare les mois à venir, hamac aussi sous les ombrages.

Arrosage : plantes d’intérieur installées à l’extérieur arrosées régulièrement avec un apport d’engrais adapté ainsi que pour celles à demeure toute l’année. Une fois par semaine toutes les arbustes et arbres installés depuis deux ans. L’arrosage des végétaux fleuris assure une floraison plus longue. Les orne-mentales bénéficient aussi d'un paillis végétal, avec un apport en azote pour les sujets faibles..

Toilettage des plantes fleuries : la suppression des fleurs fanées favorise la longévité de la floraison, comme pour les Buddleias, celles des tiges volubiles afin de conserver une forme agréable à vos arbustes (élaéagnus ebbingei, cornouillers,…) Tailler les lavandes et la santoline défleurie sur la partie verte pour reconstituer la boule. Diriger les nouvelles pousses ou supprimer après floraison les végétaux type liane : jasmin étoilé (Trachelospermum jasminoïdes), bignones, jasmin d’hiver, glycines, rosiers……

Il est temps, si ce n'est fait, de tailler les sauges à 20-30cm pour qu'elles redonnent un beau spectacle à l'automne.

Rosiers remontants dès la fin de la floraison estivale raccourcir d’un tiers la tige qui a fleuri au dessus d’un oeil extérieur et d’une feuille à cinq lobes. Vous aurez des roses pour Noël. Arroser souvent, le matin, pour éviter l’oïdium ; pulvériser de la décoction de prèle.

Limitez les tiges de bougainvilliers en les pinçant à l'extrémité : elles vont refaire de jolis bouquets.

Certains arbustes sont totalement au repos l'été, c'est le cas de la grande Euphorbe arborescente : lorsqu'elle a perdu ses feuilles, taillez là si elle prend trop de place en laissant cepen-dant une boule de branche hautes non touchées. Attention au latex !

Plantations : iris de jardin, de Sibérie, de Florence, multiplica-tion par arrachage, nettoyage des rhizomes par élimination de la partie ancienne, planter dans un sol ameubli, enrichi d’un bon terreau. Poser le rhizome sur le sol avec une pression sur le dessus, arroser.

En début de mois installer des graminées en massif, pour faire une bordure de massif de plantes peu gourmande en eau, en tout début de mois ( si cela n’a pas été effectué en juillet) les bulbes à floraison automnales : colchiques, cyclamen rustiques, safran, lis de la madone……

Repiquer en pleine terre les fleurs bisannuelles comme la giro-flée, myosotis, pâquerette, pensée.

Repiquer en godet les semis de juillet comme la corbeille d’or, primevère du japon, achillée millefeuille, primevère du japon …..

Multiplications : bouturer les abélias, abutilon, chèvrefeuille, corète du japon, chèvrefeuille, sénécio vira vira (c’est le ciné-raire maritime). Marcotter les basses branches ou tiges de plantes comme bignone, laurier cerise, rosier, choisya ternata, glycine……

Commencer à récolter les graines mures des floraisons printanières.

Tuteurer les dahlias, le dahlia impérialis fragile en cas de fort vent ( astuce on le pince après la 3 ème feuille au printemps pour le ramifier, et limiter la hauteur).

Conserver le plus longtemps possible les plantes naturelles mellifères.

 

Pour tout ce qui précède, n'oubliez pas de noter tout ce que vous faites (le n° le nom ou la localisation de la planche, la date, la variété plantée ou semée), afin d'éviter à la fois les redites pour la saison suivante (rotation des cultures oblige) et consigner vos échecs et vos réussites pour ne pas reproduire les uns et amplifier les autres.

Les expériences

Certains de nos adhérents font des expériences dans leurs jardins, c'est bien on note tout les avantages, les inconvénients etc...et à la rentrée on en parlera.

Des essais sont en cours chez Robert avec l'argile blanche sur : oliviers contre la mouche, pommiers, poiriers contre le carpocapse, pruniers contre la mouche, tomates contre la tuta, mandariniers contre la cochenille blanche ( il a du prendre un coup de soleil!!!!) bon on verra bien, tous les résultats seront dévoilés à la rentrée.

  

Annonces

La fête des potagers se déroulera à Lantosque le 22 août 2020.

Hélène MARTIN Présidente sera heureuse de vous y accueillir .Tel : 06 73 46 27 34

Nous vous invitons à vsiter leur site web : http://www.lespotagersdelavesubie.fr et nos pages Facebook Les Potagers de la Vésubie

La liste de discussion reste ouverte ; inscrivez-vous sur https://framalistes.org/sympa/subscribe/jardiscahdiscussion.

La bourse aux plantes de la SCAH se tiendra le mercredi 30 septembre. Pour les conseils pratiques, merci de vous reporter sur le site de la SCAH au lien suivant : https://www.scah-nice.fr/index.php/jardinage/bourse-aux-plantes/102-conseils-pratiquesbourse

Bulletin jardinier n°16 du 1er juillet 2020

  

Fin du bulletin ? Rappelons que l'existence de ce bulletin est lié au confinement occasionné par la pandémie du Covid 19, pour garder un lien au moins jardinier, vous apporter des informations et indications au moments opportuns. Vos réactions ont été très positives et c'est un plaisir partagé avec toute l'équipe des rédacteurs Antonio, Christian, Edo, Henri, Joël, Laurence, Pierre, Robert. Les bulletins hebdomadaires s'arrêtent avec la fin de l'année mais nous n'allons pas vous laisser seuls jusqu'à la rentrée, début octobre : trois bulletins mensuels, dont celui-ci, interviendront sur les travaux du mois et autres conseils. La liste de discussion reste ouverte d'autant que les différents abonnés peuvent apporter leur part de réponse aux questions posées, inscrivez-vous à https://framalistes.org/sympa/subscribe/jardiscahdiscussion. Bon mois de juillet et prenez soin de vous et n'oubliez pas de vous reposer !

  

Chaleur  : quels effets, comment la gérer  ?

La chaleur, due au soleil, va activer les réactions biologiques permettant à la plante de se développer, fructifier, ... Elle va aussi permettre l'évaporation de l'eau par les stomates, ces petites ouvertures au niveau des feuilles. La vapeur d'eau s'échappant par ces trous va permettre d'aspirer l'eau du sol, avec les sels minéraux dissouts. L'eau ainsi aspirée va être cassée dans les feuilles lors de la photosynthèse.

Mais quand il fait trop chaud les stomates, pour ne pas déshydrater la plante, vont se fermer. Donc plus d'aspiration d'eau du sol, plus de nutrition minérale, plus de photosynthèse, donc la plante est alors à l'arrêt. Ce rappel un peu long est nécessaire pour montrer que trop de chaleur va bloquer la croissance de nos plantes. D'où la nécessité parfois, d'ombrer (sans trop réduire la photosynthèse) ou d'asperser pour faire baisser la température.

Malgré cette régulation due aux stomates, même s'ils sont fermés l'eau peut sortir de la plante par la surface des feuilles si celle-ci est fine (salade, tomate, mauves, hortensia, jeunes germinations) : la pression interne de l'eau diminuant, la plante n'est plus « gonflée », elle fane... avant de mourir si cela dure longtemps. D'où la nécessité de bien gérer l'arrosage et de limiter « l'évapotranspiration globale » celle de la plante et celle du sol, d'où l'importance des paillis.

L'arrosage au goulot (arrosoir ou tuyau nu) doit être abondant (10-15l par m²) mais pas trop fréquent (1-2 fois par semaine pour les tomates, presque tous les jours pour les courgettes), il peut se faire le soir ou le matin. L'arrosage par aspersion ne doit pas se faire avec de grosses gouttelettes (qui abiment les feuilles) et ne pas maintenir les feuillages mouillés plus de 2-3 h : matin ou fin d'après-midi par exemple.

L'arrosage par tubes micro-poreux ou par petit gicleur ou par micro-asperseur est efficace (les choux préfèrent l'aspersion), il demande une installation et peut bénéficier d'un programmateur.

Les toiles d'ombrage sont indispensables sur les serres (qui montent à 50°C en ce moment) mais peuvent être utiles sur un cadre en bois assez aéré pour les semis par exemple. Pour ces derniers, les classiques cagettes retournées sont très efficaces. Si, dans vos balades, vous trouvez des grandes fougères, coupez en une bonne brassée : étalées sur les semis, se sont de vrais stores vénitiens. Quand vous n'en aurez plus besoin, faites en du purin, ce sera un bon insecticide.

Tout paillage sur le sol va réduire l'évaporation de l'eau du sol. Attention cependant à ne pas en mettre une trop grosse épaisseur : les micro organismes qui vont la dégrader ont besoin d'azote, qu'ils risquent de prendre dans le sol... aux dépends des plantes que l'on cultive (la faim d'azote). Préférez les tontes de gazon ou la paille qui n'auront pas cet inconvénient.

 

Arrosage automatique

On n'oublie pas de changer les piles des programmateurs d'arrosage, on vérifie s'il n'y a pas de fuites dans son installation au goutte à goutte. Comment ? On met en route manuellement et on fait le tour de son installation, un coup de binette c'est vite arrivé ou un rat qui avait soif !!! On met une soucoupe sous un gicleur pour savoir si le programmateur fonctionne bien surtout si on a programmé l'arrosage la nuit ; l'idéal c'est vers 5 h du matin la terre et l'eau dans les tuyaux se sont bien rafraichis.

 

Au potager

Tomates : on arrose une à deux fois par semaine mais en quantité (8-10 l par pied)  ; on surveille le mildiou dont on enlève les feuilles marquées. On peut planter des nouveaux plants pour récolte tardive, on vérifie ses tuteurs car la masse devient lourde. Des semis de piments sont encore possibles.

Courgettes : on arrose tous les jours, même dans la rigole car à chaque noeud des racines se sont formées qui fixent et alimentent la plante. On peut laisser quelques gourmands mais pas trop sinon c'est le fouillis. On apporte un peu d'engrais complet avec du patenkali. On peut faire un nouveau semis en direct pour avoir des courgettes tardives.

Salades : on arrose tous les jours par aspersion pour éviter qu'elles ne montent en graines et on en plante peu mais régulièrement, par exemple scaroles et frisées. On peut semer en pleine terre mais ombrez, les salades ne germent pas au dessus de 24°C. On sème en début de mois de la mâche sur un sol tassé mais frais.

Arroche : cette belle plante comestible monte jusqu'à 2 m : tuteurez-la.

Basilic : on épointe régulièrement pour éviter qu'il ne monte en graines, un pied peu suffire pour la récolte des graines.

P d t : en principe on a fini la récolte, et on prépare son sol pour les plantations d'automne. Semez éventuellement de l'engrais vert pour ne pas laisser la terre nue.

Haricots verts : ils n'aiment pas les fortes chaleurs, on arrose régulièrement et on attend le mois d'aout pour faire un nouveau semis tardif.

Haricots en grains : coco blanc ou rouge, c'est le moment de faire les semis nains ou à rames pour récolte en septembre/octobre pour la soupe au pistou.

Carotte, navet d'hiver : c'est le moment des semis mais le problème est les fourmis !!! Surveillez dans les 2h après le semis. Repérez le transport des graines par les fourmis pour trouver la fourmilière. Versez-y alors une bonne casserolée d'eau bouillante pour les détruire. Même chose pour les semis de choux, y compris chinois.

Choux : semez tous les choux, le Brocolis de Nice dès que vous aurez les graines. Vous les planterez en août. Paillez et n'hésitez pas à recouvrir d'un filet anti-insectes contre les altises et les piérides.

Poireaux : on commence le repiquage en pleine terre en ayant rafraichi les racines et 1/3 des feuilles ; il faut que le plant ait la grosseur d'un crayon sinon la reprise sera difficile.

Oignons-échalottes-aulx : on récolte lorsque les fanes sont sèches et on peut en faire des bottes pour les pendre à la cave. On rabat la ciboulette en fleur dont on peut récupérer des graines.

Asperges : on les arrose mais pas trop, on tuteure les tiges pour éviter qu'elle se cassent.

Poivrons, aubergines : on arrose régulièrement, on tuteure les tiges des poivrons qui sont fragiles et on apporte aussi un peu d'engrais complet.

Artichauts : on les coupe à la base et on peut commencer le dédoublement cad on prélève des oeilletons que l'on met soit en godets ou directement en place sur un sol bien riche.

Melons, pastèques : on arrose régulièrement, on pince à trois feuilles après le fruit, on met de la paille sous les fruits présents et surtout on évite de les mouiller lors de l'arrosage, l'idéal c'est le goutte à goutte.

Au potager, le temps des récoltes est venu. C'est souvent tout ou rien en la matière. Si c'est rien, ne pas hésiter à ressemer ou replanter. Si c'est tout, les problèmes commencent : où stocker tout ça ? Outre la congélation, les conserves, les confitures (pas trop cuites), le salé-sucré vinaigré (les pickles) essayez la lactofermentation. Voilà aussi l'occasion de renforcer vos liens de voisinage en distribuant ça et là. Vous recevrez en retour plus que vous ne pensez.

 

Au verger

Les arbres fruitiers : on continue la taille en vert.

Les agrumes : on les bassine une fois par semaine pour éviter les pucerons, cochenilles et araignées rouges. Les fruits sont bien formés donc ils ne tombent plus, c'est le moment d'apporter un peu d'engrais complet et de la magnésie avant arrosage. Cet arrosage doit être assez fréquent avec la sécheresse (un bon arrosoir par semaine min.).

La vigne : attention quelques foyers de mildiou apparaissent sur certaines variétés plus sensibles donc on continue les traitements par contre vu les chaleurs on diminue les doses cad : bouillie bordelaise plus soufre mouillable : 7,5 g de chaque par litre eau et on traite de préférence le soir car il faut savoir que le soufre brule au dessus de 28°C.

Les oliviers : c'est le moment de traiter à l'argile blanche contre la mouche, on apporte aussi un peu d'engrais complet avant arrosage.

Les figuiers : les petites figues sont présentes donc on traite au Bacille deThuringe contre la teigne. On peut aussi en pulvériser sur les pommiers et poiriers contre le carpocapse.

Fraisiers : on continue les arrosages et on conserve les plus beaux stolons que l'on repiquent dans des godets sans couper la tige mère pour faire de nouveaux plants.

Framboisiers : on n'oublie pas l'arrosage et les tuteurs pour les remontants qui vont donner en aout.

 

Au jardin d'ornement

Arrosage : comme au potager, arrosez régulièrement et abondamment une ou deux fois par semaine en apportant de l'engrais bio, selon les besoins de la plante; binez fréquemment. Effectuez les arrosages en connaissant les besoins en eau des arbustes fleuris (hortensias en pot tous les jours). Etalez une couverture végétal : tonte de gazon, paille.

Pelouse : stoppez les tontes et laissez poussez. Arrosez un peu si nécessaire.

Semez des roses trémières, à l'ombre, en pépinière pour les mettre en place ensuite.

Taillez les arbustes à fleur de printemps, enlevez les fleurs fanées, coupez le vieux bois, favorisez les nouveaux départs. Dès que vos sauges sont en fin de floraison, n'attendez pas, taillez à 20-30cm, toujours avec des feuilles, et arrosez : vous aurez une seconde floraison à l'automne.

Pavots et coquelicots sont en fleur : n'attendez pas pour ramasser les graines, les capsules se videront sur le sol.

Arrosez vos cactées et succulentes, en ce moment une fois par semaine. Bien sûr, pas de soucoupes ! Certaines rougissent : c'est une réaction au soleil. S'ils sont en pot, déplacez les à l'abri du cagnard.

Les plantes en pot souffrent : arrosez-les assez souvent. Si vous partez, mettez des arrosages individuels en bouteille, des systèmes simples sont sur le marché.

Rosiers : supprimer les roses fanées afin d'empêcher la formation de graines qui épuiseraient la plante. Retailler les remontants à 20-30cm plus bas en sectionnant sur un œil extérieur

Pour les rosiers non-remontants, taillez juste sous la fleur fanée sur une feuille à 5 lobes.

Iris : les nettoyer en supprimant les feuillages secs et en les dédoublant pour en faire une nouvelle plantation. S'ils sont en place depuis plus de trois-quatre ans, les changer de place : ils ont épuisé toutes les ressources du sol et ne fleuriront plus. Pour cela, soulevez une ancienne touffe à l'aide d'une bêche. Repérez les anciens rhizomes au centre et les plus jeunes à la périphérie et ne garder que ces derniers en conservant 3 à 4cm de rhizome et quelque racines et en diminuant les feuilles à 10-12  cm pour limiter l'évaporation. Les replacer dans un nouvel emplacement bien désherbé et enrichi de fumier de manière à ce que le rhizome dépasse légèrement. Tasser la terre autour et arroser.

Tuteurer les dahlias et glaïeuls... Palissez les plantes grimpantes. Bouturez les hortensias (dans l'eau avec une branche non fleurie).

Semis : en pleine terre ou en caissettes ou godets les bisanuelles qui fleuriront à l'automne et l'hiver : pâquerettes, pensées, violettes, primevères, giroflées, myosotis.

A la fin du mois récolter les graines de giroflées, lupin,  pavot..... récolter les bulbes de printemps (les feuilles ont fané) à garder au frais dans des caissettes, étiqueter.

Boutures : De nombreuses boutures sont possibles en juillet, à savoir : sur  l'abélia (abelia), l'actinidia (kiwi), l'althea (hibiscus syriacus), la bignone commune (campsis grandifolia), l'arbre à papillons (budleia davidii), le chèvrefeuille (lonicera), le grenadier (punica granatum) le jasmin d'hiver (jasminum nudiflorum), le lilas des indes (lagerstroemia), le laurier rose (nerium oleander), l'oranger du mexique (choisa ternata),  les oeillets (dianthus), les rosiers, etc. N'hésitez pas à en prélever et installer une demi douzaine d'exemplaires voire plus par plante pour assurer un minimum de succès.

 Les haies : vous aimez les oiseaux, alors vous avez attendu l'envol des derniers oisillons pour tailler vos haies printanières défleuries, c'est maintenant le moment d'agir. Vos déchets de taille, après broyage vont enrichir vos planches.

 

Bulletin jardinier n°15 du 22 juin 2020

 

Total déconfinement ? Oui mais avec des précautions ! Nos plantes ne peuvent être mises sous cloche à l'abri de toutes infections ou ravages. Certes, c'est une des plaies du jardinier : aucun d'entre nous ne « cherche la p'tit' bette » ou l'attaque du champignon avec plaisir. Mais c'est ainsi : si certain-e-s sont peu touché-e-s, d'autres subissent souvent plusieurs attaques. Situation géographique ? Conditions de cultures ? C'est avec l'habitude que l'on en sait plus, et bien sûr avec les cours et les infos de la SCAH. Bonne lecture et n'oubliez pas que si vous voulez poser des questions, vous avec intérêt à vous inscrire sur la liste de discussion jardinière ; l'inscription n'est pas immédiate, vous recevrez un message lorsque vous serez inscrit-e : https://framalistes.org/sympa/subscribe/jardiscahdiscussion

 

Au potager :

Artichauts : c'est le moment de les couper à la base et on arrose plus.

Tomates : on continue d'enlever les gourmands et feuilles malades mais on garde un maximum de feuilles pour éviter les brulures des fruits car la chaleur est annoncée.

Courgettes de Nice et d'Albenga : si on est en production, on récolte tous les jours  ; on peut laisser une bien grosse devenir courge sur de la paille ou une cagette.

Poireaux : si on a fait un semis, on coupe les feuilles d'un tiers pour les renforcer et on prévoit la place pour plantations en juillet.

Pomme de terre de conservation : c'est le moment de la récolte, entre 100 et 110 jours après plantation suivant les variétés. Avant l'arrachage on fait le test du murissement cad la peau ne doit pas se décoller lorsque on frotte avec le pouce. On récolte par beau temps et un jour racine, on laisse sécher quelques heures au soleil. Ensuite on fait le tri, on ne conserve que les plus belles indemnes de trous ou blessures que l'on entrepose dans des cagettes avec un saupoudrage de cendre tamisé pour ralentir la germination. On recouvre d'un journal et direction la cave à l'abri de la lumière et de la chaleur. On consomme en premier les moins belles et on écarte les petites pour faire rissoler avec la peau, un délice.

Les oignons : on attend juillet pour la récolte, les fanes doivent être bien sèches. Il faut savoir que les blancs se conservent moins bien que les jaunes donc on les consomme avant.

Les fraisiers  : les stolons se développent beaucoup. C'est le moment de favoriser ceux qui resteront et couper les autres. Pour ceux que l'on garde, on place bien les racines du stolon soit sur la terre, soit dans un pot riche en terreau que l'on aura enterré. On ne coupera le cordon ombilical qu'en fin d'été.

Verger

Poirier de la St Jean : les poires murissent à grande vitesse, en une semaine elles peuvent devenir blettes. Conseil de Laurence : faites les cuire au vin, c'est très bon et elles se conservent un peu plus au frigo. On peut tenter de les mettre ainsi en conserve.

Mort de fruitier : voici l'histoire d'un pêcher. Il y a 7-8 ans, il commençait une bien belle production. Il y a 3 ans, comme bien d'autres dans la région, il a subi un ravage par la cloque. Il y 2 ans cloque et pucerons massivement. Cette année, malgré moults traitements, un peu de cloque et attaque massive par des pucerons, dont le redoutable puceron vert du pêcher. C'est clair, le pauvre ne peut plus résister. Mais, ne serait-il pas sur un nœud de Hartmann  ? En plein dessus  !!! Tout cela pour dire une chose  : on ne pense pas assez à la prévention, de l'emplacement de plantation à la richesse (excessive) des apports nutritifs. Au fait, que va devenir cet arbre  ? Il sera enlevé et détruit et pourtant il est jeune  !

Olivier : là on ne rigole plus, les mouches de l'olive arrivent, le temps est favorable, la pluie se calme... et les olives sont  «  bonnes à piquer  ». Certains traitements sont utilisable en bio mais utiliser l'argile blanche (vente à la Coopé) est la meilleure méthode avec 90-95% d'olives non piquées. Ensuite, plus qu'un long discours, suivez le mode d'emploi inscrit, c'est clair. Utilisation avec n'importe quel pulvérisateur. Bien rincer ensuite. Utilisez un peu de lait pour une meilleure fixation. A renouveler tous les 24-25 j ou après de fortes pluies, jusqu'à un mois avant la récolte.

Pommiers, poiriers : on continue l'éclaircissage, on met les sachets ou voiles anti insectes ou on traite à l'argile.

Abricotiers, pêchers : la récolte commence, on surveille les pucerons et fourmis.

Les agrumes : on bassine sous les feuilles une fois par semaine pour éviter les pucerons, acariens et cochenilles. S'ils sont trop touffus, on fait une taille légère en vert.

La vigne : attention aux grappes touchées par la grêle ou des pluies battantes, elles s'abiment ; il faut les éliminer. Pour le reste, on continue les traitements tous les 15 à 20 jours suivant l'état, on diminue les doses cad 10 g de BB plus 10 g de soufre par litre, ou autres....

Jardin ornemental

Plantations  : planter maintenant une plante dont on voit la belle floraison en container chez le pépiniériste est tentant. Mais la plante privilégie ses fleurs, pas ses racines dont le développement va être difficile. Avec la chaleur, les feuilles vont demander alors aux racines d'absorber plus d'eau mais...voir la phrase précédente. Donc, on met en situation semi-ensoleillée avec son pot entérréSi on veut vraiment planter, on arrose abondamment et on suit l'état des feuilles.

Tailles  : on enlève les fleurs fanées, on pince les longues tiges de buissons florifères pour limiter le développement et favoriser les rameaux axillaires qui pourront se mettre à fleurs plus vite.

La chaleur est annoncée  : on surveille particulièrement l'humidité dans les pots de fleurs surtout les plus petits. On hésite pas à les bassiner. Utiliser de l'engrais géranium permet de renforcer les plantes à fleurs. Tous les déchets de végétaux broyés ou émincés, les tontes des zones herbeuses une fois séchées sont à utiliser en couvre sol. Pour rappel le paillage est utile pour conserver l'humidité dans les sols et permet par sa décomposition d'enrichir le sol.

Arrosages

La chaleur et la sécheresse arrivent en même temps,   la gestion  de l'arrosage devient primordiale : ni trop ni trop peu et régulièrement en sont les maître mots. Même si c'est un peu tardif, il est encore temps d'installer le goutte à goutte, puis d'en suivre l'utilisation (gicleurs bouchés, raccords défaits, programmation à surveiller), l'horaire d'arrosage ( le matin de bonne heure est préférable). Si le potager prend l'essentiel de notre temps, ne pas oublier l'arrosage des jeunes arbres fruitiers ou d'ornement récemment plantés (une fois par semaine semble adéquat). Enfin, comme disait Paul Brelaz, les plantes nous parlent, donc," apprendre à lire" les messages qu'elles nous envoient  sur leurs besoins en eau.   

Fertilisations :

Après toutes ses pluies, les sols se sont appauvris donc un peu d'engrais organique fera du bien au potager et au verger. On a remarqué aussi que sur les terrains calcaires la chlorose, cad feuilles jaunes nervures vertes, a fait sa réapparition sur diverses plantes et arbres. Cela est du au printemps frais et très pluvieux. En principe avec les beaux jours qui arrivent, cela va rentrer dans l'ordre tout seul ; sinon on peut mettre un peu de sulfate de fer à la barre à mine avant l'arrosage


 

Bulletin jardinier N° 14 du 15 juin 2020

 

Allez, le beau temps n'est toujours pas là mais la chaleur revient. Continuez quand même à pailler, mulcher vos cultures. Même avec la pluie c'est utile  : l'eau ruisselle moins, la terre est moins battue. Et quand il fera sec, … oui, bon, on n'en sait rien  ! En tout cas, pour l'instant on limite l'arrosage  !

 

Au potager

Les petits pois et fèves vont laisser la place, enrichie en azote, à des légumes gourmands comme les choux -feuilles-fleurs-raves. Faites des semis directs en pleine terre (attention aux fourmis qui «  volent  » les graines 2-3h après le semis). Pareils pour les fenouils. Pour les brocolis verts de Nice, les graines ne sont pas encore mûres, attendez un mois. Si vous avez une parcelle libre que vous voulez laisser propre, osez une bâche résistante  : le sol sera net quand vous l'enlèverez.

Veillez à ne pas repiquer trop serrés vos plants de salade, choux, etc. Une distance de 20 à 30 cm pour les salades, 60 cm pour les choux et les fenouils notamment est indispensable. En outre protégez vos plants du soleil les premiers jours en les recouvrant de cagettes par exemple.

Pour les courgettes longues : une fois bien en place on peut laisser quelques gourmands ce qui va doubler la récolte. On fait un nouveau semis pour avoir des tardives.

Tomates : pour activer le grossissement et la maturité, on coupe quelques tiges après le 3eme bouquet. On peut alors laisser partir le gourmand de l'extrémité sur les pieds les plus gros pour augmenter la récolte. On vérifie les tuteurs qui sont devenus fragiles vu le terrain très humide surtout si on utilise les spirales galvanisées qui n'adhèrent pas à la terre  ; dans ce cas on plante un piquet en châtaignier à chaque extrémité et on tend un fil de fer sur lequel on attache chaque tuteur. On peut bouturer les gourmands pour avoir de nouveaux pieds gratuitement pour les récoltes tardives. On enlève les feuilles atteintes de maladies.

Poivrons, aubergines : on enlève les gourmands comme sur les tomates et on oublie pas de tuteurer aussi. Salades : on fait des semis ou on plante en motte, peu mais tous le 15 j pour en avoir tout l'été. On choisit des batavias, des scaroles pour dans 2 mois.

Melon, pastèque : on épointe plusieurs fois et on protège les fruits présents avec de la paille ou sur une cagette retournée pour éviter le pourrissement.

Semis de graines diverses : hormis les fourmis, Robert a eu la surprise que ses semis tardifs en godets et dans la serre aient été rongés par les souris  ! Donc on les protège soit avec un filet ou un grillage fin.

L'ail s'est bien développé, vous avez noué les tiges, elles commencent à se faner : il faut le récolter ; arrachez-le, si c'est trop humide, faites le sécher en clayettes dans un garage après avoir retiré la terre ; ne les mettez en tresse que bien sec.

Poireaux perpétuels : les feuilles se couchent et sèchent. Il va falloir bientôt récolter les bulbilles (qui sont en terre) , les séparer, et les stocker pour démarrer de nouveaux plants fin août. Si on laisse en terre, on aura des touffes qu'il faudra diviser. Si on a laissé monter en graines, on peut récolter les graines, mais c'est plus compliqué.

Oignon rocambole : les bulbilles sont presque bien formés (cette fois au bout supérieur du fût, en aérien). Même pratique : stocker (ceux qu'on ne déguste pas)  jusque fin août. La graine n'est pas intéressante. Par contre, laisser les oignons en terre, ils se multiplieront, et vous donneront des cébettes pour l'hiver.

Au verger

Si les pluies se réduisent, certains ont eu de la grêle ; et cela peut continuer ! Les grappes de raisins non protégées par les feuilles du dessus ont été abimées. Si ce n'est fait, il faut absolument passer de la BB ou des purins d'orties et de prêle (ou de consoude, encore mieux) pour éviter les maladies.

Pommiers, poiriers, pêchers : on continue l'éclaircissage, les fruits ne doivent pas se toucher, on pose les sachets contre le carpocapse.

La taille en vert et les pucerons : on coupe 1/3 des nouvelles pousses et cela va enlever les pucerons présents, sur les cerisiers aussi.

Vigne : on continue d'enlever les gourmands et on épointe pour favoriser le grossissement.

Fruits de la passion (variété comestible passiflora edulis) : ils sont très nombreux et précoces cette année. Il faudra surveiller leur maturité pour récolter au fur et à mesure un peu pluss tôt que d'habitude.

Oliviers : les olives ont 3-4mm. A 10mm, elles deviennent attractives pour les mouches de l'olivier. Regardez ce qui vous reste comme argile, sinon passez à la Coopé pour en acheter. D'ici fin du mois, les traitements vont commencer. Si des mouches sont prises sur vos pièges, alors commencez à traiter (après les prochaines pluies), en ajoutant du lait ou du terpène de pin pour une meilleure accroche à l'olive.

Au jardin d'ornement

Les hautes fleurs angéliques, digitales, eupatoires, sauges, ail d'ornement, pigamons, ...sont à la peine avec ces pluies répétées, un peu de soutien leur sera utile, avec quelques piquets (canne de Provence, bambou, noisetier) autour du massif; reliez les par une ficelle un peu discrète en croisillons.

Il va falloir contenir ces longues tiges des bougainvilliers en pinçant l'extrémité  ! L'allongement va être stoppé au profit des rameaux latéraux qui vont se mettre à fleur.

Traitements  :  

Après toutes ces pluies on ressort le pulvérisateur et on traite la vigne, les tomates, les rosiers, etc...

Soit on traite à la BB et au soufre mouillable en augmentant légèrement les doses cad à 12 g par litre d'eau ; on oublie pas le lait qui est un adhésif soit entier à 10 ml/L ou en poudre demi-écrémé qui est plus pratique à 1g/L

Soit on traite aux purins, ortie (ou consoude) et prêle 1l de purins pour 10l  ; on hésite pas à passer des EM, du lactobacillus le soir (sensibilité aux UV).

Abonnement : le BSV (bulletin de santé végétal) c'est gratuit et trés instructif pour suivre justement les avis de traitement sur oliviers etc....

jardiscahdiscussion, pour participer aux échanges entre jardiniers de la SCAH, poser des questions, voir les réponses, demandez votre inscription à https://framalistes.org/sympa/subscribe/jardiscahdiscussion

Bulletin jardinier N°13 du 8 juin 2020

  

Avec ce temps (humidité fréquente et température convenable) tout pousse ! C'est dire qu'il faut suivre tous les jours les légumes qui se développent vite (tomates par ex.), le désherbage pour ne pas laisser envahir nos légumes naissants, les plantes qui « attrapent » facilement des maladies favorisées par ce temps.

  

Au potager :

Tomates : on enlève les feuilles qui touchent le sol pour éviter le mildiou, on surveille les attaques de tutta et mineuses et on supprime les feuilles touchées ; si besoin on traite au Bacille de Thuringe et au cuivre en prévention.
Les tomates sont conduites sur une seule tige, quelquefois deux mais on ne laisse jamais tous les gourmands au risque d’obtenir un buisson inexploitable. On parle moins des aubergines et poivrons qui pourtant ont besoin de soins analogues

Aubergines - les jeunes plants émettent des feuilles le long de la tige principale avec un gourmand à son aisselle. Lorsque la plante atteint 20cm environ on supprime feuilles basses et gourmands. Au delà ôter seulement les gourmands jusqu’à l’apparition de la première fleur. Au même endroit la tige principale se partage en deux rameaux.

Deux choses : 1 -  très souvent apparaissent non pas une mais deux fleurs : toujours supprimer la plus faible. 2 - supprimer un des deux rameaux. Les fruits seront moins nombreux mais plus beaux.

Poivrons : pour la tige principale procéder comme pour les aubergines. Ensuite à l’apparition de la première fleur la tige se subdivise en 3 rameaux. Chaque rameau émettra une fleur et se subdivisera en 2 rameaux et ainsi de suite… la plante deviendra trop touffue. Lors de l'apparition de la 1ère fleur, on laisse les 3 rameaux. Ensuite à chaque apparition d’une nouvelle fleur (et de 2 tiges) SUPPRIMER une des 2 tiges qui vous semble moins bien placée ou qui généra le développement du futur fruit. Et ainsi de suite jusqu’à ce que la plante atteigne 60 cm environ. Au delà laisser faire la nature.

Bien entendu poivrons ou aubergines doivent être tuteurés ou conduits avec des ficelles amarrées à des piquets et tendues sur tout le rang.
Courgettes longues : on enterre la tige principale pour éviter l'enroulement et on supprime les feuilles jaunies ou avec de l'oidium (traitement éventuel au soufre).
Courgettes rondes : on les attache à un tuteur pour gagner de la place et on coupe les feuilles du bas.
Pommes de terre : 15 jours avant la récolte on coupe les feuilles à moitié ce qui va favoriser le grossissement et éviter la transmission du mildiou, si besoin on traite au cuivre en prévention. Si vos p de t sont avancées, telle des monalisa, elles sont arrachées, un ou deux jours sur le sol puis celui-ci est tout de suite couvert avec du broyat de végétation, ou ensemencé d'un engrais vert si vous n'y mettez rien avant 3 mois. Pour l'arrachage, utilisez une bêche ou une grelinette aménagée d'une traverse en bois dépassant la largeur 20cm de chaque côté, attachée à l'arrière à la naissance des dents. Cela permet de chavirer les mottes plus facilement.
"Prenons en de la graine". Sélectionnez des plants bien développés et sains pour les laisser monter en graines : scaroles, frisées, blettes et autres épinards... les graines de radis sont ramassées ainsi que celles de mâche. Idem sur petits pois, pois chiches, haricots.
Semis : ne semez pas ou ne repiquez pas  en une seule fois vos légumes préférés mais renouvelez  les régulièrement tous les 15 jours 3 semaines, idem pour les plants à repiquer de façon à étaler vos récoltes sur 4 / 5 mois voire plus au lieu de 2 / 3 mois.
Epinards de montagne : c'est le moment de récupérer des plants devant les vacheries de montagne et de les replanter, après avoir enlevé les fleurs, au jardin dans une terre bien riche.

Au verger :

Pommiers, poiriers : on pose les sachets ou voiles anti insectes contre le carpocapse. On peut traiter aussi à la carpovirusine, ou pulvériser d' l'argile.

Vignes : on enlève les gourmands et on épointe pour favoriser le grossissement des grappes, on fait un calendrier de traitement cad : tous les 21 jours : BB + Soufre mouillable à 1% en prévention du mildiou et de l'oidium.

Cerisiers, pêchers, nectariniers : après la récolte on taille en vert, on enlève les fruits malades et ceux qui tombent au sol pour éviter la retransmission l'an prochain.

Figuiers : on surveille la teigne, si besoin on traite au BT.

Noisetiers : l'oïdium est présent on traite au soufre mouillable à 7,5 gr par litre eau. si besoin sur pommier et poirier aussi contre la tavelure.

Ornemental :

Rosiers : ils demandent à être surveillés vis à vis de l'oïdium, et d'autres maladies. Traitez avec un produit approprié. Supprimez les fleurs fanées en les coupant juste au-dessus d'une feuille à 5 lobes

Taille, tutorez : pincez la tige principale des dahlias pour favoriser leur ramification. Tutorez les grandes tiges (dahlias, glaïeuls…). Pincez le bourgeon terminal des grandes tiges de bougainvillier pour limiter leur développement et favoriser les rameaux latéraux. Coupez les hampes florales des acanthes après leur floraison. Eliminez les tiges de sauges, et autres, cassées par les pluies.

Rappel :  si vous choisissez de déterrer vos bulbes de printemps,(narcisses, crocus , jacinthes, tulipes…, les laisser au soleil sécher au soleil deux - trois jours puis stockez-les dans une cagette sur du papier journal  dans un local aéré mais à l'abri des rongeurs. N'oubliez pas de les étiqueter.

Pour une belle floraison à la fin de l'été, pensez à semer des Reine-Marguerite en godet que vous mettrez en place mi-août .
Traitements alternatifs : tous les traitements cités ci-dessus peuvent être faits avec les purins d'ortie et de prêles, ainsi que de consoude. Egalement avec les lactobacillus.
Traitement biologique basique: 1/2 de lait écrémé, 4/5 litres d'eau,  pulvériser toutes les semaines l'ensemble du feuillage jusqu'à disparition totale des maladies sur rosiers.

 

 

Bulletin jardinier n°12 du 1er juin 2020

Nous sommes dans une phase très active au jardin  : beaucoup de récoltes mais aussi d'entretienn de celle de l'été. En plus, il faut déjà se projeter dans les cultures d'automne  ! Sans oublier le nettoyage des plates bandes. Bon courage, il y a beaucoup de boulot et l'herbe n'en parlons pas, un paysan du MIN disait : année d'herbes année de m....

  

Au verger

Continuez à tailler en vert vos pêchers, amandiers, pruniers, abricotiers, pommiers, poiriers.

Vignes  : enlevez les gourmands (rameaux à la base des feuilles). Les tiges s'allongent beaucoup  : groupez les en faisant une «  casquette  » qui, positionnée au dessus des grappes, les protègera en cas de grêle. En pleine floraison, on traite au soufre en poudre le matin avant la levée du soleil contre l’oïdium vue l'humidité actuelle.

Agrumes  : les cochenilles commencent à apparaître. Si les arbres sont petits et les bestioles pas trop nombreuses, pratiquez «  l'écrasement du doigt  ». Nouvelles attaques de pucerons  ? On lave au jet et on traite : savon noir+huile de colza+alcool à bruler si besoin.

Pommiers, poiriers : aprés éclaircissage on pose les sachets ou voile contre le carpocapse ou on traite à l'argile blanche ou à la carpovirusine ou au Bacille de Thuringe.
Cerisiers : on enlève les cerises véreuses, craqués avec la moniliose et direction le feu ou poubelles pour éviter qu'elles tombent au sol et le contamine pour l'an prochain.

Au potager

Plantation de tous les légumes d'été  ; apportez du purin d'orties au pied des gourmandes  : tomates, poivrons, aubergines, courges et autres cucurbitacées.
Tomates : début de mineuses sur les feuilles du bas, on les coupe et on les met à la poubelle.
Courgettes rondes, ou longues : on enlève les 1ères courgettes dés les fleurs ouvertes même petites  : cela va favoriser le grossissement des autres et éviter l'avortement, en niçois "nébler".
On fait un nouveau semis de tomates, courgettes, pour plantations mi-juillet afin de faire des récoltes des tardives, octobre-novembre. On paille tous les légumes en place car la chaleur et la sécheresse vont arriver d'un coup, sans nous avertir!!!!
Fabacées  . Fèves  : laissez complètement sécher, noirci les tiges et cosses  : les graines vont être sèches et bien violettes. Triez les en enlevant les petites, plates, abimées. Mettez le reste dans un bocal hermétique et placez-le tout au congélateur 2 à 5 j. Ressortez le bocal sans l'ouvrir. Conservation 5-6 ans. Même chose pour haricots, pois chiches, petits pois.

Les feuilles des petits pois sont blanches, elles ont l'oïdium. Ce n'est pas grave si vous êtes en fin de production.

Pour les haricots verts  : ramassez les régulièrement (tous les 2 j.), cela favorise les nouvelles fleurs et donc la fructification. Faites de nouveaux semis, en passant aux haricots «  beurre  » si vous craignez la chaleur (ne ressemer des Pelandron qu'en Aout).

Pour toutes les fabacées, ne les arrachez pas, coupez les tiges à la base  : les racines vont restituer au sol tout l'azote des nodules (symbiose entre des bactéries et la plante). Bien sûr, broyez les fanes  ; mélangées à du broyat de tailles en vert, cela fait un «  mulch  » très intéressant sur les tomates, …

Vos fraises sont toujours mangées par les limaces  : n  'oubliez pas de les noyer dans la bière  ! Si vous avez plein de cloportes, c'est que vos fraises sont bonnes et votre BRF, votre paillis un peu trop humide. Ecartez les de vos fraisiers un ou deux jours le temps que cela s'assêche, les cloportes seront partis ailleurs.

  

Au jardin d'ornement

Bouturez en vert forsythia, hortensia, sureau, … en plaçant votre bouture dans un pot ou un fond de bouteille plastique percée le tout recouvert d'un plastique transparent.

Rhododendron  : supprimez les bouquets défleuris en sectionnant à l'intersection de la partie verte et celle couleur bois, afin de favoriser   la pousse des nouveaux rameaux porteurs des boutons floraux pour l'année prochaine. Effectuez un apport d'engrais de sang séché et de corne broyé riche en azote.

Arrachez les bulbes de printemps dont le feuillage est désormais sec ou coupez seulement le feuillage à ras. Divisez les violettes,  les primevères, les pensées  pour les multiplier, marcottez les œillets vivaces.

Les bananiers font actuellement des pousses nouvelles. Profitez-en pour couper les vieux pieds et ainsi aérer. Vous pouvez utiliser les feuilles pour ombrer, et broyer le reste.

Prairie: apport d'engrais  azoté après le passage de la tondeuse,  la pluie est présente et est bénéfique pour l'utilisation des apports en engrais  organiques. Il faut en profiter.

Compost: profitez de cette période pluvieuse pour le mélanger  dans le cas ou on ne respecte pas les étapes prévues pour obtenir un résultat rapide.

Continuez à faire et utiliser vos purins  : orties, mais aussi consoude si vous en avez, elle apporte beaucoup de phosphore.

 

Perspectives d'automne

Il est déjà temps de penser aux récoltes d'automne et d'hiver en semant en pleine terre : des poireaux, des choux brocolis et les choux kale (attention de séparer ces deux là qui ne s'aiment pas), des fenouils, des soucis (calendula officinalis) qui, outre la beauté de leur floraison, attirent les insectes pollinisateurs, écartent les pucerons et éloignent les aleurodes. Vous les repiquerez ensuite dans différents endroits de votre potager pour ce faire.

N'oubliez pas la rotation des cultures : rappelez vous ce que vous avez installé la saison dernière sur la même planche avant d'y mettre quoi que ce soit et d'éviter ainsi des redites, sources de maladies et d'épuisement des sols.

 

Liste de discussion Inscrivez-vous à la liste des jardiniers, vous pourrez poser vos questions et recevoir les réponses de plusieurs jardiniers https://framalistes.org/sympa/subscribe/jardiscahdiscussion

 

Bulletin jardinier n°11 du 25 mai 2020

Cher-e-s ami-e-s, vous pouvez profiter de la plage d'une façon dynamique, c'est bien, mais dans votre jardin ou sur votre balcon, vous pouvez être très dynamique aussi. Mais n'oubliez pas de faire la sieste, très agréable en ce moment!Voici quelques conseils de l'équipe des jardiniers.. Et, comme le concombre du même nom, sortez masqué-e-s!
 
Au verger :
Continuez à enlever les gourmands aux vignes et effeuillez sous les grappes.
Eclaircissez aussi pêchers, poiriers, pommiers.
Au fur et à mesure que vos cueillettes de cerises se terminent, taillez votre cerisier pour limiter son développement surtout en hauteur. Les nèfles bien mûres sont bonnes. Mais la récolte se termine: c'est maintenant qu'il faut tailler pour éclaircir de bouquet final des branches et éventuellement limiter son développement.
Les agrumes font des gourmands, faut-il les tailler? La mineuse des agrumes va chercher à pondre dans les feuilles fraîches. Laissez-la faire. Dès que vous voyez quelques feuilles avec la galerie dans l'épaisseur, coupez le gourmand et broyez-le. Mais ne laissez pas trop longtemps la mineuse faire son travail: elle va se transformer en papillon qui pondra... et le cycle augmentera!
On surveille bien sûr l'oidium, le mildiou, et on pulvérise en préventif purins, EM ou lactobacillus.
 
Au potager :
On peut encore semer mais aussi planter les nouveaux physalis (et réduire les anciens).
On sème du cresson (à l’ombre et il faut de l’eau).
On plante les piments, il fait assez chaud.
On divise l’estragon qui devient envahissant et on en sèche pour l’hiver.
Les plants de consoude sont bons à planter.
On sème des haricots, on éclaircie les semis : carottes, salades, endives.
Artichauts: la récolte est terminée, les feuilles et tiges florales se dessèchent. Coupez au moins les tiges au ras du sol et broyez-les, c'est très riche en azote et autres minéraux.
Vos tomates ont du mal à démarrer? Arrosez-les avec un purin d'orties (voir bulletin n°10) à 1l pour 10l d'eau. Vous n'avez pas d'orties ? Profitez de vos balades de déconfinement pour prendre quelques rhizomes (avec des gants) que vous allez re-planter près de votre compost.
Vous avez récupéré des semences de tomates que vous voulez tester? Vous avez encore le temps de faire un semis. Enlevez les gourmands à celles qui se sont déjà bien développées.
Il est toujours temps de planter vos courges : réservez aux coureuses comme celles de Nice ou aux Butternut suffisamment de place. Ou prévoyez un palissage. Attention: Butternut et Courge longue de Nice sont des Cucurbita moschata et donc s'hybrident facilement (idem avec la C. musquée de Provence, la Sucrine et la Trompette d'Albenga). Si vous voulez faire des semences, il faudra isoler les fleurs et faire une pollinisation manuelle (revoir le cours à ce sujet). On peut enterrer les courges longues de Nice et d'Albenga au fur et à mesure de leur avancement pour favoriser l'enracinement et éviter l'enroulement en cas de grand vent (ce qui cause l'avortement des petites courgettes) et on met une poignée d'engrais tous les 15 jours. Dans vos semis, n'oubliez pas les pastèques et notamment la Sugar Baby facile à conduire.
Oignon et ail : en automne nous avons mis en terre des oignons (grelots ou cébettes) et des gousses d’ail. Ces dernières semaines ils étaient filiformes et à peu près de la taille d’un crayon. Actuellement les cébettes enflent à leur base - l’oignon est en formation.
Idem pour les aillets - la tête d’ail se forme, elle comprend déjà ses gousses sous forme embryonnaire.
Il faut impérativement les aider pour qu’ils atteignent leur forme adulte :
- cébettes : certaines montent déjà en graine. Les arracher et faire une omelette avant que la tige devienne ligneuse. Il faut coucher la tige des autres à l’horizontale à quelques centimètres du sol sans casser la tige ; il faut s’y reprendre à 2 ou 3 fois à quelques jours d’intervalle pour qu’elles ne se relèvent plus.
- Aillet : les tiges sont maintenant longues (elles prennent souvent la rouille). Il faut d’une main grouper toutes les feuilles, les aligner vers le haut et les nouer - sans trop les serrer (comme un noeud avec le coin d'un mouchoir).Si vous n'effectuez pas ces opérations les bulbes ne se formeront pas correctement.
NB : si les oignons sont trop serrés arrachez-en un sur deux et mangez les en cébettes. Les autres se développeront correctement.
 
Ornemental :
Après la floraison des Euphorbes characias, il est préférable d'effectuer une taille. Rabattez les tiges qui ont fleuri en les coupant près du niveau du sol. Mais attention au latex : les euphorbes renferment dans leurs tissus un suc laiteux toxique et irritant pour la peau. Ne touchez pas votre visage et surtout nefrottez vos yeux après avoir manipulé la plante. Attention à vos habits également. Rincez bien à l'eau claire. Les branches coupées ne sont pas destinées au broyeur mais à la déchetterie !
Vous pouvez planter des Artemises qui résistent bien à la sécheresse et bien et donnent une jolie touche de gris-vert.
Glycine : pour tenter de maîtriser votre glycine, après avoir coupé les fleurs fanées, vous pouvez essayer de diriger sa croissance en coupant les tiges qui partent dans la mauvaise direction et, lorsque les pousses sont particulièrement longues, raccourcissez-les d’un tiers. Vous pourrez reconduire cette opération durant l'été car la glycine a tendance à n'en faire qu'à sa tête.
 
   

Bulletin jardinier n°10 du 18 mai 2020

Les frais matins sont derrière nous mais les pluies, violentes parfois sont là, comme l'an dernier. Si c'est une bonne chose pour les économies d'eau, par contre sol battu et maladies cryptogamiques sont au rendez-vous. Pour éviter le premier, il faut couvrir le sol (paille, broyats)  ; pour le second, il faut aérer et traiter préventivement. L'arrière pays et les zones montagneuses vont pouvoir à nouveau cultiver le potager, il faut en profiter, la saison est parfois courte  !

Couvrez votre sol  !

Les pluies, même violentes, ne font aucun dégât sur un sol correctement recouvert  : soit d'un couvert végétal déjà présent (pommes de terre par ex.) soit par différentes couvertures  : vous allez faire des tailles en vert, profitez-en pour broyer vos résidus de taille et recouvrir vos jeunes plantations (tomates, …) en mettant au paravant du sang séché par ex. (pour éviter la faim d'azote). Stockez si possible l'eau de pluie, pour arroser, faire vos purins et infusions de plantes, arroser vos succulentes. Profitez des prévisions pluvieuses pour mettre de l'engrais (par ex : Phénix + Patenkali + magnésie pour les agrumes), avant la pluie, à vos légumes en place (pomme de terre, …) et laissez faire le ciel  ! Par contre, les «  averses de soleil  » peuvent être violentes pour vos jeunes plants de salade  : abritez-les sous une cagette à claire-voie.

Attention aux moustiques  : évitez la permanence d'eaux stagnantes: les bacs, les pots, les bâches et autres plastiques (même les poches des serres), etc...

Lutter contre les maladies

La chaleur aidant, l'humidité va permettre aux spores de champignons de se développer. Il ne faut pas attendre de voir sa vigne abimée par le mildiou, c'est trop tard. Il faut prévenir  ! Soit bouillie bordelaise et souffre mouillable à 1% (avec 1% de lait entier ou 50g de lait en poudre pour une meilleure fixation sur les feuilles)  ou purins d'ortie (ou de consoude) et de prêle (1kg frais pour 10l d'eau, filtrez, puis 1l de purin pour 10l d'eau). Pulvérisez les vignes, les solanacées, les petits pois. Avec le lactobacillus, les EM, pulvérisez tout. N'oubliez pas de traiter vos ornementales sensibles, dont les rosiers.

Lutter contre les ravageurs

Les pucerons, s'ils sont trop envahissants et sans auxiliaires, seront enlevés au jet. Les larves de coccinelles sont là et elles dévorent. Par contre, les limaces dévorent tout  : piégez-les à la bière, ou sous des planches disposées dans les allées  ; ramassez-les et donnez les aux poules.

Les capnodes, beaux insectes ovales, grisés, de 4-5cm de long, font des ravages sur les arbres à noyaux chez certains. Autrefois ramassés par les élèves lors de campagne d'éradication, il faut absolument les prendre (ça ne mord pas) et les tuer. Leurs larves sont dans les racines des fruitiers à la base du tronc. Ils détestent avoir de l'humidité constate  : avec la pluie, c'est tant mieux. Mais il faudrait maintenir pendant toute la saison par un arrosage qui peut certes paraître excessif.

Au verger

Enlevez les mauvaises herbes au pied des jeunes arbres, ils ne supporteront la concurrence que plus tard. Éclaircissez les pommes, poires en ne gardant qu’un fruit par bouquet. Eclaircissez les pêches et abricots. Faites la taille en vert en particulier sur vos amandiers, pêchers. Continuez à enlever les gourmands aux vignes et effeuillez sous les grappes  : le mildiou s'incrustera moins facilement.

Au potager

Semez sous abri ou en pleine terre : céleri, melon, courge, potiron, concombre. Si vous voulez des choux, fenouils, betteraves pour l'été, vous pouvez en semer. Continuez les semis de haricots. Les semis de laitue ne sont valables que dans l'arrière pays, elles ont trop chaud l'été sur le littoral. Plantez en pleine terre : chicorées frisée et scarole, chou, laitue, tétragone. Enlevez les gourmands sur les tomates. Un truc d'Antonio à essayer  : coupez à ras les tiges de fèves n'ayant plus de fruits en laissant le premier oeil. Elles repoussent et refleurissent à nouveau. L'année passée Antonio a récolté des fèves nouvelles en deuxième production.

Faites de la place pour vos récoltes 2020 : petits pois, haricots, puis tomates vont arriver en quantité, il faut faire de la place  ! Les légumes et fruits de la saison 2019 congelés ou  mis en conserve (salées ou sucrées) doivent avoir été consommés. Faites l'inventaire de vos congélateurs et de vos placards, il est inutile de les stocker trop longtemps, ils ont déjà beaucoup perdu  de leurs vitamines et de  leur saveurs.

Au jardin d’ornement

Repiquez en pleine terre si vous l'avez déjà fait, cosmos, zinnia, tagètes, capucines…Plantez également oeillets de poètes,  oeillets nains,  bégonias, asters , pélargonium, gerberas, hémérocalles et aussi les vivaces d'automne : asters, chrysanthèmes, anémones du Japon...Comme couvre-sol: les cotunas et les convolvulus sont parfaits car ils se répandent facilement et demandent peu d'entretien, voir photo ci-jointe.

Bouturez les vivaces. Taillez les fleurs fanées (iris entre autres) après floraison. Paillez vos massifs de vivaces, à l’aide d’herbes séchées, de feuilles mortes ou de paille.

Info conso  : à la Coop de Nice, tous les terreaux Solabiol sont en promo  : 1 offert pour 2 achetés. Chez Sapag jardins à La Manda une remise de 10 % est accordé a la SCAH pour l'achat de matériel.

Cotunas

 

 

Bulletin jardinier n°9 du 11 mai 2020

  

Et la météo  ?

Nous sommes dans les saints de glace (10-11-12 mai), juste en période « fruits » ! Quelques infos : toute la semaine est prévue avec possibilité de pluie (surtout cette nuit et demain lundi, protégez vos jeunes plants). Les températures hautes ne posent pas de problème (sauf quelques coups de soleil sur les jeunes plants). Par contre pour les minimales, selon votre domicile, vous ne pourrez pas faire n'importe quoi : vallée basse du Var 14-15°C, Nice 16-18°C, ça va. St Martin Vésubie, Tourettes sur Loup, St Jeannet : 9-11°C : c'est frais !

  

Pucerons

Ils sont là ! Mais les coccinelles ont fait des petits et leurs larves dévoreuses sont là aussi. En ce moment, les pucerons adorent les jeunes pousses d'agrumes : regarder si les coccinelles et leurs larves sont là, dans ce cas, laissez faire. Sinon, laver au jet, 2-3 jours de suite.

  

Les limaces mangent tout !

Les jeunes plants de salades, de haricots, les fraises,... ! Insupportables ! Achetez leur de la bière, bas de gamme  ! Mettez dans vos planches des soucoupes à café que vous remplissez le soir de bière. Le lendemain matin, le résultat est là ! Le lendemain soir reversez encore de la bière. Vous pouvez laisser le 3ème jour. Reprenez le 4ème, puis le 7ème. Vous verrez, vos fraises seront entières... sauf des coups de bec des merles !

 

L'ogre des vers de terre serait-il parmi nous ?

Vous allez recevoir un message adressé par Henri à toute la SCAH dans ces prochains jours sur le ver Obama.

 

Après les pluies

On traite de nouveaux en prévention contre le mildiou : tomates, p de t avec BB à 1% ou prêle et on oublie pas les EM et Lactobacillus.

 

Ornemental

Que faire de son pot de muguet qui a fini de fleurir ? On coupe les fleurs fanées, ce qui empêche la formation de fruits très toxiques. Pas besoin de couper le feuillage, il disparaitra de lui-même au cours de l'été. Placer son pot dans un endroit mi-ombragé voir ombragé où il restera tout l'été-arrosé de temps en temps- et pourra être planté  dans un sol bien drainé et léger à l'automne. Le muguet se développe par rhizomes et au fil du temps on peut obtenir une belle production.

Coupez très bas les lilas d'Espagne (valériane) qui ont fini de fleurir, ils repartiront au cours de l'été. Taillez légèrement en arrondi les romarins d'Australie (westringia friticosa), ils refleuriront à l'automne. Coupez également les fleurs fanées de vos rhododendrons, azalées , lilas, rosiers, iris. Enlevez les tiges florales des euphorbes characias.

En revanche, laissez les fleurs de soucis et d'hellébore jusqu'à ce que les graines tombent pour que les plantes se ressèment.

Semez des tagètes (œillets d'Inde) entre les rangs de tomates. Les tagetes lemmonii qui atteignent 1m-1m,50 (floraison peu intéressante) peuvent être semées pour lutter contre les nématodes.

 

Au potager

Sur vos vieux petits pois, ramassez les gousses sèches pour faire de la semence pour l'an prochain. Préservez vos plus beaux pieds de fèves pour faire la même chose

Semez des haricots  ! En pots pour mettre les germinations à l'abri des limaces, ou directement en terre, en ligne ou en poquet..

Si le temps est nuageux-pluvieux, les jeunes plants de tomates, aubergines, ne vont pas apprécier. Si vos plants peuvent patienter une bonne semaine.... Sinon, si vous voulez une protection adaptée, voyez sur ce lien  : https://www.ducatillon.com/produit-film-pour-housse-de-croissance-individuelle-726-8521.html

  

Au verger

Incroyable la mouche des cerises est là alors que l'on a pas encore commencé la récolte. Dommage.

La vigne : on enlève les gourmands, on effeuille légèrement en dessous de la grappe pour une meilleure ventilation, on surveille l'oïdium il est présent sur certaines variétés sensibles ; donc après les pluies un nouveau traitement : BB + Soufre mouillable à 1 % . Dès que les grappes fleurissent, saupoudrage de soufre fleur sur les fleurs tôt le matin.

 

 

Bulletin jardinier n°8 du 4 mai 2020

   

Avec ce confinement à rallonge, nous avons tous besoin de nous évader ! Attention de ne pas profiter des Solanacées que nous avons dans le jardin, Pommes de terre, Tomates (que nous plantons en ce moment), … : la consommation de leurs feuilles vous enverrait certes dans des songes mais aussi bien des indispositions, à cause de la Solanine, alcaloïde présent dans les organes verts de cette famille. Alors donc relire l'article dans l'ABJ 61 de l'été 2018.

  

On plante  ?

Les minimales sont de l'ordre de 13 à 15°C en zone littorale (Carros) ; il y a toujours les saints de glace la semaine prochaine, mais...

On l'a dit la semaine dernière mais c'est encore plus vrai : tous les légumes d'été. Quelques détails cependant :

  • les tomates : les prochains jours «  fruits  » sont les 11 et 12, la semaine prochaine. Mais, jusqu'à quelle période peut-on en planter, en pleine terre ? Renseignement pris, il est bon de ne pas dépasser le 10 juillet. Donc, si vous avez encore des envies de semis, n'hésitez pas !

  • avant de planter les tomates et autres plants nécessitant des tuteurs, s'ils sont reconduits de l'année précédente, il convient de les passer à la bouillie bordelaise avant de les enfoncer dans le sol, cela évitera la transmission de maladies dues à des champignons.

  • courges, concombres, melon : les limaces adorent les jeunes pousses : préférez un semis en pot(8-10cm) de 3-4 pépins, vous garderez la plus belle germination et les limaces trouveront drop dures les plants avancées !

  • sauf s'ils sont beaux, attendez pour mettre aubergines et poivrons en terre

  • tous ces précédents légumes d'été sont très gourmands : un peu de compost de fumiers (Humoribo par ex.) à la plantation, ou des feuilles d'orties broyées, ou le dessous du compost ménager, bien riche !

  • Continuez de semer des haricots, y compris des grimpants. La terre n'a pas besoin d'être aussi riche que pour les gourmands cités plus hauts.
       

Les fèves

Que vous ayez des Aquadulce ou des Violettes de St Laurent, vous mangez des févettes depuis quelques semaines. Mais elles commencent à grossir de façon importante... pour devenir des vraies fèves. Qu'en faire ?

  • Les grosses, vous avez intérêt à enlever la peau épaisse de la graine, soit au couteau soit en les ébouillantant avant. Ensuite, vous pouvez les congeler ainsi, ou les faire en ragoût !

  • Si vous voulez faire vos semences, surtout avec les Violettes que la SCAH développe (origine Paul Brelaz) avec la Maison des Semences Paysannes Maralpines, conservez 3-5 pieds (un pied peut avoir plusieurs cannes) qui ont beaucoup de belles gousses (6-7 graines/gousse). Laisser les se dessécher sur pied (ils deviennent noirs), ramassez les graines bien sèches (et bien violettes alors), faites les passer 7 jours au congélateur dans un bocal hermétique et ressortez le tout sans ouvrir le bocal. Conservation : 4-5 ans.
     

Ornemental

Il est temps de mettre en pleine terre les bulbes d'été : dahlias, bégonias tubéreux, glaïeuls,... ainsi que les plantes à rhizomes comme les cannas. Attention : les cannas demandent beaucoup d'eau et les  limaces raffolent des feuilles de dahlias.

Enlevez les fleurs fanées des lilas, rosiers, euryops, anthémis, tulipes, iris… Taillez les spirées et rosiers banksia, vipérine de Madère, teuchrium.

Traiter contre l'oïdium vos fusains (purins, lactobacillus ou E.M).

Que semer en mai :

En place : les alysses odorantes, les capucines, les centaurées, les belles de jour, les cosmos, les nigelles, les lavatères, les linaires, les pavots annuels, les pavots de Californie, les soucis, les reines marguerites, les pieds d’alouette.

Conseils : mélanger les graines avec un peu de sable avant de semer, tracer des lignes au sol que vous suivrez en semant, griffer le sol meuble, surfacer de terreau, arroser avec la pomme d’arrosoir.

C’est l’époque des boutures ce sera pour le prochain bulletin.

 

Au verger

On continue l'éclairsissage des pêchers et on élimine les feuilles cloquées ; on surveille les pucerons, les coccinelles sont arrivées donc pour l'instant on laisse faire la nature, on oublie pas les EM et Lactobacillus.

 

Ravageurs, attention  !

Si on a des plants de semis encore tendres, méfiez vous de cette larve "trancheuse" l'agriopis marginaria : https://fr.wikipedia.org/wiki/Agriopis_marginaria Cette bestiole à l'état de chenille coupe net le tronc des petits plants de tomates.

Oliviers : la teigne est sur les fleurs ; les chenilles vont d'abord manger les fleurs, puis les fruits, puis les feuilles. 30% des olives peuvent être atteintes. Si vous voyez plus de 10% des feuilles rongées, traitement au Bacille de Thuringe https://www.bio-enligne.com/lepidopteres/498-teigne-olivier.html

Vigne, tomate et pomme de terre : traitement préventif contre le mildiou BB à 0,6% tous les 20 jours.

 

Protégez vos récoltes 

Les cerises hatives (burlat, etc.) commencent à rougir, c'est le moment de préparer les effaroucheurs (à l'encontre des oiseaux) et d'installer les pièges contre la mouche de la cerise (pièges du commerce ou à faire chez soi).

 

Bulletin jardinier n°7 du 27 avril 2020

  

Météo : on fait confiance ?
La « météo agricole » (site gratuit et assez fiable) nous donne des prévisions assez « chaleureuses » à partir de début mai (min 14°C). Comme en plus, les 1-2-3 mai sont des jours fruits et pour planter, on peut sans doute mettre les tomates en place. Avant ? Méfi !
Même si nous devrions avoir de la pluie ces jours, pensez à pailler vos plantations (avec la taille de la pelouse éventuellement). Les coopératives vendent de la paille et du foin pour les animaux... ou pour pailler. 

  

Potager 
Sous abri, basilic, courge, melon, concombre et encore oeillet, zinnia, lin si ce n'est fait. En pleine terre : carottes, betterave, tous choux pour l'été, fenouil d'été, panais, poireau, radis, haricot nains, tétragone, salade. Des pois semés maintenant prendraient l'oïdium et deviendraient trop dûrs en été. Plantation de tous les légumes d'été (les jardineries sont ouvertes). 

  

Verger 
Eclaircissage des pêchers, des pommiers, poiriers (enlevez le trop plein de fruits) et ébourgeonnage de la vigne (les rameaux sur le cep).

   

Ornemental
- Nettoyez vos massifs qui ont terminé leur floraison et apportez-leur un engrais naturel (à base de sang séché ou de corne broyée) et du compost, supprimez les fleurs fanées et taillez-les de façon à aérer la plante et favoriser l'entrée de la lumière. Rajoutez de la terre de bruyère (ou au moins du bon compost) à vos hortensias, camélias, rhododendrons, azalées ; une petite poignée de corne torréfiée, un bon paillage et un arrosage, vos plantes de terres acides seront parées pour l'été.
- Ce n'est pas encore le moment de planter en terre vos bulbes d'été même s'ils ont de jeunes pousses : attendez la fin des derniers froids pour les mettre en terre.

- Eclaircissez vos semis (œillets d'Inde, cosmos, lavatères, escholzia…). Pensez à les arroser régulièrement.
- Supprimez les rejets sous le point de greffe de vos rosiers. Traitez-les tous les 15 j à 3 semaines. 
- Plantez toutes les fleurs annuelles mais aussi les vivaces (éclatement de touffes d'anciennes souches). 
- Attention aux haies florifères : les printanières ont à peine fleuri, les estivales pas encore : tailler suprimerait la floraison d'été. Pour les autres haies, vous pouvez tailler, en faisant attention aux nids en formation. 

  

Maladies et ravageurs 
Après les pluies et orages annoncés pour mardi, traitement préventif contre le mildiou sur p de t, tomates ext : Bouillie bordelaise à 0,6% ou autres prêles, BB et soufre mouillable sur les vignes. A la floraison, un traitement au soufre fleur le matin sans soleil trop haut. Si vous utilisez des lactobacillus ou des EM, c'est le moment de pulvériser, le soir. Les chenilles arrivent : s'il n'y en a pas trop, enlevez-les à la main, si vous êtes envahis, pulvérisez du Bacille de Thuringe (Bactospéine). Les pucerons se développent de plus en plus : laissez faire les coccinelles et autres auxiliaires. Si vous êtes envahis, huile de colza et savon noir.

Lisez le BSV suivant : http://draaf.paca.agriculture.gouv.fr/IMG/pdf/bsv_maraichage_no8_du_24_Avril_2020_cle03151d.pdf

  

Oliviers : NE PRENEZ PAS LA MOUCHE, PIEGEZ- LA !
Nos cailletiers ont à peine leurs premiers bourgeons et nous ne nous inquièterons (à tort) de la mouche qu’à partir de juillet. Avec la douceur du climat la mouche est bel et bien présente à l’heure actuelle. Si on en élimine une avant juillet nous l’aurons empêchée de pondre 400 oeufs d’où sortirons 400 larves dans autant d’olives. Ce qui donnera en seconde génération (1 mois plus tard) 400 nouvelles mouches. Supposons qu’il y ait autant de mouches filles que garçons. Les 200 filles pondront 80 000 oeufs dans 80 000 olives (environ 300 kilos d’olives). Elles ne pondent jamais 2 oeufs dans la même olive.
COMMENT VIT LA MOUCHE ? Dans les 3 jours suivant sa naissance elle pond ses oeufs en quelques jours et meurt. Que devient la mouche qui est adulte en ce mois d’avril ? Faute d’olives à sa disposition elle prolonge sa vie de 6 mois… jusqu’à ce qu’elle ait accomplit sa mission !!! La mouche née en avril pourrait attendre jusqu’en septembre d’où l’intérêt de l’éliminer au plus tôt.
METHODES DE LUTTE PREVENTIVE : il existe 2 types de pièges.
  - Piège au Phosphate DIamoniaque (et non le phosphate d’ammoniaque) disponible à la coopérative et jardinerie en petit conditionnements. Fiche et vidéo sur le site de FRANCE OLIVE https://afidol.org/wp-content/uploads/2016/04/piegeage_massif_2017.pdf
  - Piège à la sardine : il n’est pas indispensable de mettre une sardine, la tête ou les entrailles de poissons conviennent. Vidéo explicative :
https://youtube/VzaFA_VQr9o

 

 

Bulletin jardinier n°6 du 20 avril 2020

 

On va semer les haricots, oui mais lesquels  ?

Si on ne retourne pas vers un temps froid, on va pouvoir semer des haricots, en commençant vers les nains type Pelandron. Pour les grimpants, attendez encore que la terre soit chaude. Et profitez-en pour aller (re)lire l'article sur l'ABJ n°66 d'automne 2019 https://www.scah-nice.fr/index.php/participer/abj

 

Ornemental

Ne coupez que les tiges florales fanées de vos iris mais laissez le feuillage  pour que les rhizomes reconstituent leurs réserves. Idem pour les tulipes fanées  : attendez le dessèchement du feuillage pour vous en débarrasser, soit en retirant les bulbes pour les stocker, soit en les laissant en terre mais en repérant leur emplacement. Taillez votre hibiscus au printemps pour qu'il se ramifie bien pour augmenter la floraison. Si votre plante est un peu dégarnie à la base, rabattez les tiges à 15 cm du pied. Prolongez la floraison de vos arbustes d'ornement (euryops, dimorphothéca par exemple) en éliminant les fleurs fanées, vous gagnerez plusieurs semaines de ravissement.

 

Boutures de tiges
Le temps des boutures est revenu, c'est le moment de prélever de jeunes tiges (10 cm au moins) d'abutilon, aralia, ficus, lavande, lilas, spirée...ne portant pas de boutons. Eliminez les feuilles  de la base et ne gardez que les 3-4 dernières (l'hormone de bouturage aide à la reprise mais n'est pas indispensable). Plantez vos boutures dans un mélange de tourbe, terreau et sable. Attention à leur déshydratation : pour cela, vous pouvez éventuellement les mettre à l'étoufée dans une bouteille plastique que vous aurez préalablement découpée. Ces petits êtres fragiles devront être surveillés de près jusque cet automne. Il y aura de la mortalité c'est pour cela qu'il est conseillé de faire au moins 4 à 5 boutures pour chaque arbuste ou plante. Si le succès est au delà de vos espérances, la bourse aux plantes de l'année prochaine sera l'occasion de faire plaisir à d'autres.

 

Proposition d'aide
Bonjour à tous. Je suis Vincent Baudoin, sociétaire à la SCAH. Je cherche à me rendre utile pendant cette période difficile. Je dispose d'un vélo électrique avec une remorque me permettant de déplacer une trentaine de kg sur un rayon de 10-15 km autour de la villa Arson, peu importe le dénivelé. Il y a des supermarchés vers chez moi ainsi que le magasin de bricolage Mistral qui est ouvert (pas de plantes mais des semis, du terreau...). De plus étant cotisant solidaire à la MSA, je peux aussi effectuer de petits travaux de jardinage, en respectant les normes d’hygiène, et justifier mes déplacements. Pour me contacter, Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. ou 07 68 56 25 03 . Mes meilleures salutations. Baudoin Vincent.

 

Maladies et ravageurs

Cloque : aprés les pluies, un traitement de BB à 0,6 % protégera les futures feuilles mais n'enlèvera pas les feuilles cloquées, dans quelques semaines elles tomberont toutes seules, direction poubelle ou incinérateur, pas au compost.Traitement de la vigne : BB + Souffre mouillable à 1% contre le mildiou et l'oidium.

L'arraignée rouge : elle arrive lors de fortes chaleurs et sécheresses, les feuilles sont grisates extérieurement, il faut prendre une loupe pour regarder sous les feuilles et là on voit des filaments, si on écrase avec les doigts, ils deviennent rouges. Traitement : bassiner au jet sous les feuilles tous les 10 jours, cela enlèvera aussi les cochenilles. Si cela ne suffit pas, traitement au savon noir plus huile de colza 2C à S par litre eau plus 1C à S d'alcool à brûler (hors floraison).

Il ne faut pas oublier la taille, qui permet de faire entrer l'air, le soleil, le vent  : ce sont les meilleurs traitements préventifs, les insectes et maladies arrivent toujours sur les arbres trop touffus !

 

Semis
Si vous voulez des tomates tardives, qui arrivent en relais des premières un peu épuisées, vous pouvez faire de nouveaux semis, toujours à l'abri. Les courges et courgettes vont pouvoir également être semées, à l'abri, dans un pot de 10 cm pour pouvoir être transplantées sans problème. Mais vous pouvez attendre mai pour faire des semis pleine terre (les meilleurs). Faites un petit semis de laitue ou de batavia, vous en referez un autre dans 3 semaines pour en avoir en continu.Semis de radis, basilic, persil,endives, poireaux d'hiver en caissettes pour un repiquage en juillet.

 

Liste de discussion

Inscrivez-vous à la liste des jardiniers, vous pourrez poser vos questions https://framalistes.org/sympa/subscribe/jardiscahdiscussion

 

La pluie est (enfin) présente
Limaces et escargots vont se presser sur les jeunes plants  Ramassage "autorisé". La pluie, encore, nous donne une bonne occasion pour apporter de l'engrais "organique" aux plantes et aux fruitiers. Egalement BB à 1% cad 10 g/l (ou purins) sur P de T, tomates, haricots, pour éviter le mildiou.Profitons-en aussi pour faire des travaux sous abri comme des rempotage de semis arrivés au stade de transplantation, la préparation des outils de jardin...

 

Consommation
Si petits pois et fèves sont trop abondants, on peut les cueillir et congeler. Avant que les poireaux ne "montent", on peut essayer de les couper à ras en laissant leur base en terre. Normalement ils repousseront et donneront encore quelque chose à consommer. L'ail est, en principe, au stade d'être noué- en dehors de la pluie pour renforcer le grossissement.

 

Concours Jardiner Autrement

Allez sur le site  https://www.jardiner-autrement.fr/ vous aurez tous les renseignements pour le concours.

 

 

Bulletin jardinier N°5 du 13 avril 2020

 

Quelques lectures utiles :

Jardinez sans trop se fatiguer ? https://static.sab.media/saine-abondance/DOSSIERS/Saine-Abondance-Dossier_Cadeau_Potager_Express.pdf

Quelles cucurbitacées mettre dans le potager dans un mois ? Lisez vite l'ABJ N°52 du printemps 2016 http://scah-nice.fr/index.php/participer/abj#

 

Arrosage : il fait sec !!! Pensez à arroser les jeunes plants d'arbres, les petits pois, fèves et autres salades, mais aussi les sauges et autres plantes ornementales. N'oubliez pas les agrumes. 

Semis-repiquages :

Tétragone : elle ressemble beaucoup à l'épinard et est mieux que celui-ci en été (et fait partie des Aizoacées, plantes grasses) ; elle se prépare de la même façon, crue ou cuite. On la sème en godets et à l’abri (3 graines par godets, qu’on peut avoir fait tremper pour accélérer la germination). On repique en place le mois prochain.

Panais : on peut encore en semer en pleine terre, salades d'été, roquettes, endives, poireaux,

Les radis de 18 jours : ils font partie des petits plaisirs gustatifs du début de printemps avec les févettes. Il est encore temps d'en semer avant les grosses chaleurs : que ce soit en jardinière pour les terrasses et balcons ou en pleine terre, tassez bien vos graines au moment du semis et surtout, maintenez le sol humide. Les radis doivent pousser vite, et être mangés avant croissance complète. Dans le cas contraire ils seraient véreux et piquants. A ce propos, ne les semez pas à côté des oignons, l'aspect piquant serait renforcé.

Haricots verts : si vous les avez présemés en godets à l'abri, n'attendez pas les 4èmes feuilles pour les planter en pleine terre. Mais soyez prudent : un voile de forçage par dessus (avec des arceaux) les protègera d'un matin frisquet. Vous pouvez envisager d'en semer dans les jours qui viennent, arrosez bien le sillon avant de poser les graines, il est alors inutile de faire tremper les graines.

Les fèves violettes : vous en mangez sans doute depuis un moment. Si vous voulez faire de la semence, gardez les pieds les plus productifs, avec 2 gousses à chaque feuille.

Les fraisiers que l'on avait conservés en caissettes sous serre sont à mettre en terre et à pailler.

Planter courgettes demi-longues et rondes, plus résistantes, ou longues sous tunnel plastic ou voile.

Tomates : le repiquage des plants tomates : attention fragiles ! Même avec 2 feuilles vraies, les plants n'en restent pas moins délicats, il faut donc les manipuler avec précaution pour les sortir du terreau et pour les repiquer une ou même 2 fois. Voir la video d'Edo  : https://wetransfer.com/downloads/3355842e850230d22222db0f1df24fc920200412183522/05f47281c92074823d271fdf88fc8b1420200412183609/018b3a

S'ils sont assez grands, les sortir de la serre dans la journée pour les endurcir. Il est temps de préparer la planche qui recevra les « pommes d'or ». Décompactez le sol à la grelinette ou à la fourche bêche en ayant mis sur le sol de l'engrais organique qui pourra rentrer en action d'ici 2 à 4 semaines. Si votre planche est déjà prête, arrosez-la abondamment : avec la chaleur des jours à venir, les graines des plantes indésirables vont germer rapidement. Deux jours avant de mettre vos plants de tomates, sarclez rapidement ou passez le désherbant thermique.

Pomme de terre : elles ont suffisamment poussé pour les buter (ramener de la terre de chaque côté) et en profiter pour désherber. Si vous le pouvez, paillez les, il va faire sec !

 

Vigne : 1er traitement de la vigne en prévention, bouillie bordelaise + soufre a 0,5 % cad 5 grs/litres d'eau. On arrose les cerisiers !!! Pour quelle raison !!! Pour éviter l'éclatement lors des pluies de Mai.

Ravageurs : La cétoine grise (ou funèbre) attaque ! Vous trouvez actuellement ce petit coléoptère en nombre dans les fleurs d'oranger. Cette cétoine est considérée comme insecte nuisible car elle se nourrit aussi des organes floraux ...Lorsque leur nombre est important, ils peuvent occasionner des dégâts dans les vergers de pêchers, d'agrumes, d'Actinidia (Kiwi) ou les cultures de plantes ornementales lors de la floraison. Wikipedia. Que faire ? Vous les récupérez (ça ne mord pas) dans un bocal avec de l'eau. On peut en élimi-ner une bonne partie en disposant de simples pot à yaourt, barquettes ou seaux IMPÉRATIVEMENT BLANCS - pas translucides - y mettre 1 ou 2 centimètres d’eau.

Les cicadelles, les pucerons, arrivent. Si vous n'avez pas en-core de coccinelles, lavez les feuilles au jet, avant le grand soleil.

Maladies : si certains de vos pois et pois chiches se mettent à faner (un plant par ci-par là) c'est sans doute la fusariose et non un manque d'eau. Prévoir une bonne rotation des cultures pour l'an prochain.

Ornemental : surveillez bien vos semis de la semaine dernière et protégez-les du plein soleil. Vos succulentes ont soif dans une serre ou une véranda, arrosez-les abondamment une fois par semaine.

Liste de discussion : inscrivez-vous à la liste des jardiniers, vous pourrez poser vos questions https://framalistes.org/sympa/subscribe/jardiscahdiscussion

Concours Jardiner Autrement.

Nous vous conseillons d'aller sur le site https://www.jardiner-autrement.fr/ : beaucoup de fiches, de docu-ments téléchargeables, d'infos diverses, complémentaires de la SCAH. La SNHF (société nationale des horticulteurs de France) qui gère ce site, propose un concours à tous les jardiniers sur nos pratiques de « jardiner autrement ». L'annonce des lauréats se fera au Palais de la SCAH le samedi 12 septembre 2020 de 17h à 20h. Les thèmes à développer sont les mêmes que les nôtres, donc intéressants. Le dossier, à télécharger, est assez long, il faut faire quelques photos, et envoyer le tout avant le 29 mai. Evidemment, un premier tri sera fait (la grille de notation est fournie) qui aboutira à des visites sur le terrain par des observateurs de la SNHF (le confinement devrait être terminé). Nous incitons celles et ceux qui sont intéressés à y participer. Si plusieurs de la SCAH concourent, ils pourraient s'entraider.

  

Bulletin jardinier  N°4 du 6 avril 2020

 

Décès d'Alexandre

Vous le savez, notre ami Alexandre s'est éteint. Tous ceux qui l'ont connu éprouvent une très grande peine, celle d'avoir perdu un ami. Mais les derniers arrivés au jardinage ont peut-être du mal à mettre un visage. En voici une à la fin de ce bulletin. Envoyez vos condoléances sous pli à la SCAH qui transmettra à Michèle, son épouse.

SCAH   Palais de l'Agriculture   113 Promenade des anglais   06200 NICE

 

Au Potager

Les haricots

Avant de les acheter puis semer, allez donc faire un tour sur le site de la SCAH lire l'article sur les Haricots dans l'ABJ n°65 de l'été 2019 ( http://www.scah-nice.fr/index.php/participer/abj ). On peut aussi "lancer une poignée de haricots". Si la première a été déjà faite, on peut en faire une deuxième  pour échelonner.

Semis de salades d'été, de poireaux en caissettes pour repiquage en juillet, semis d'endives en sillon de 15 à 20 cm de large, buttez les pommes de terre avec un peu d'engrais ; on surveille les cétoines sur fèves et autres fleurs, on arrose les petits pois et fèves.

Echec des semis et plantations au potager : vos semis de fèves, pois ou vos plantations (p. de t.) ont subi le gel ou les ravageurs ? La saison agricole ne fait que commencer, n'hésitez donc pas à en refaire, il est encore temps !

Gestion du jardin : et si on «profitait» de cette crise pour prévoir la production nécessaire à sa consommation familiale ? https://static.sab.media/saine-abondance/DOSSIERS

Tomates : on peut mettre quelques tomates (souvent des plans achetés) sous tunnel plastique en ce moment même. Si les vôtres sont suffisamment développées, allez y sous tunnel.

Faites vos semences  : ceux qui ont des poireaux peuvent en sélectionner quelques uns à laisser pour des graines. De même avec les salades d'hiver qui arrivent à leur fin.
 

Au jardin ornemental

Les bulbes : supprimez les fleurs fanées de vos bulbes de printemps afin de ne pas épuiser les bulbes, n'hésitez pas à mettre en pleine terre les bulbes de jacinthes achetés ou qui vous ont été offert cet hiver, leur reprise est incertaine mais ça vaut la peine d'essayer. 

Semis : vous pouvez semer en godets sous serre ou châssis capucines, centaurées, coquelicots, cosmos, delphinium, eschscholtzia, fleurs de tabac, lavatères, pois de senteur, zinnias, œillets d'Inde, tournesols, zinnias, soucis et bien d'autres encore.

Les haies : ne les taillez pas à contre-temps. Celles fleurissant au printemps attendront le mois de juin voire le plein été. Pour celles fleurissant l'été, il faudra attendre l'automne ou l'hiver prochain.

Gardez un coin «sauvage» : quand vous débroussaillez, pensez à laisser bruts quelques coins, talus, etc... pour les nombreux insectes du sol, les abeilles et autres oiseaux.

 

Au verger
Cette semaine, on peut faire quelques greffes (pour ceux qui en ont à faire). Surveillez bien vos pêchers (cloque) ; on continue la taille des agrumes et oliviers, on lave au jet fin l'interieur des agrumes si cochenilles et on les arrose avec un peu d'engrais, on met la glue autour des arbres pour éviter les fourmis.

 

Astuce : à défaut de masque homologué, les jardiniers possédant une débrousailleuse et le masque de protection qui l'accompagne peuvent utiliser ce dernier pour faire leurs courses (Ce n'est pas esthétique mais c'est toujours mieux que rien)...

  

Liste de discussion : inscrivez-vous à la liste des jardiniers, vous pourrez poser vos questions https://framalistes.org/sympa/subscribe/jardiscahdiscussion

N'avez vous pas l'impression d'avoir envie de faire des choses qui ne sont pas encore à faire à force de vouloir occuper le temps? Soyons patients...Restez encore un peu à la maison... Antonio

 

Alexandre Copie

 

Bulletin jardinier n°3 du 30 mars 2020

 

Cher-e-s ami-e-s jardinier-e-s

En ces temps de confinements, consulter de la documentation est une saine occupation. Participer à un réseau de discussion pour les jardiniers de la SCAH peut permettre de bons échanges. Mais le jardin, la terrasse, le balcon nous sollicitent et nous aident à passer ces temps difficiles.

 

1- Documentez-vous

Sur les Bulletin de Santé des Végétaux, les derniers dossiers très complets sur l'Olivier http://draaf.paca.agriculture.gouv.fr/IMG/pdf/BSV_Olivier_20200326_HS_BILAN_2019_cle829a15.pdf , et sur la vigne http://draaf.paca.agriculture.gouv.fr/IMG/pdf/BSVViti_20200324_N2_cle86841f.pdf

Sur le site de la SCAH  : approfondissez vos connaissances sur les reines de l'été (Tomates, Poivrons, Aubergines) dans l'ABJ n°60 et 61 (http://scah-nice.fr/index.php/participer/abj)

Sur Tele-Botanica, formez vous à la Botanique avec le MOOC  : https://www.tela-botanica.org/2020/03/reouverture-exceptionnelle-du-mooc-botanique-botachezmoi/

2- Liste de discussion

Nous avons créé pour vous jardiscahdiscussion, une liste de discussion. Elle est «  privée  », et «  modérée  ». Strictement réservé aux questions du jardinage, elle vous permet de poser des questions, de répondre à d'autres, de voir les discussions. Il faut accepter des mails plus nombreux. Mais on peut se désabonner sans problème. Les consignes seront envoyées après votre inscription. Si vous le souhaitez, envoyez un mail à Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

 

3- Le gel s'est invité

Mercredi et jeudi, ici ou là, même en vallée du Var, le froid vif a touché certains végétaux un peu tendres  : ici un jeune Plaqueminier grillé, là des feuilles d'Hortensia ramollies. Peut-être sur les collines les jeunes pousses d'Agrumes touchées. Ne faites rien, ne coupez rien  ! Regardez dans le mois qui vient ce que deviennent vos arbustes touchés. Et ne nettoyez qu'aux vues des repousses ou non.

 

4- Au potager

On peut repiquer les tomates plusieurs fois dans du terreau solabiol, butter les pommes de terre (avec un peu d'engrais organique) et les traiter préventivement contre le mildiou à 1% ou les arroser avec du purin d'orties, protéger ses nouveaux semis et plants la nuit avec le voile d'hivernage, semez les haricots en godets. On peut commencer à dédoubler les artichauts, les mettre dans du bon terreau. On surveille les fèves car les cétoines rongent les fleurs, on peut pincer aprés le 8e bouquet pour favoriser le grossissement et contre les pucerons qui ne vont pas tarder à arriver. On arrose les petits pois et fèves, surtout le petit pois car il aime pas la sécheresse il devient dur et farineux.

 

5- Au verger

On continue la taille des oliviers et agrumes (après le froid) mais on fait très attention aux chutes, ce n'est pas le moment d'aller aux urgences... Après la taille des oliviers, s'il n'y a pas de fleurs, traitement à la BB à 1% contre l'oeil de paon si vous avez beaucoup de feuilles atteintes et si cochenilles noires ajoutez de l'huile blanche à 1 % (hors floraison) . Mettre de l'engrais complet organique aux arbres fruitiers 

 

6- Au jardin ornemental

En attendant la fin du froid, nettoyer les bulbes d'été :dahlias, glaïeuls… si vous les aviez retirés cet automne. Enlevez les parties molles  ou moisies. Ne les replanter pas dans votre jardin car ils craignent le froid. Vous pouvez les mettre dans un bac et les recouvrir de sable + terre fine à l'abri en les vaporisant régulièrement. De  petites pousses vertes vont sortir qui favoriseront la reprise en terre quand les risques de froid seront écartés. Tailler légèrement les forsythias après la floraison ainsi que la luzerne arbustive.

 

7- Proposition de liste de discussion

Nous n'avions jusqu'à ce jour pas la possibilité de discuter, sauf par envoi de quelques messages ciblés. Nous venons de mettre en place une liste réservée aux jardiniers de la SCAH. Elle est hébergée par Framasoft, association qui lutte pour l'emploi de logiciels libres et gratuits. Seuls les abonnés pourront envoyer des questions et remarques uniquement sur le jardinage. Les consignes d'utilisation seront données une fois abonnés. Un seul problème à ces listes  : il faut faire attention à ce que votre boite de réception ne se remplisse pas trop  et la vider régulièrement ou créer un filtre ( c'est dans les consignes).

Pour s'abonner, cliquez sur le lien suivant ou mettez le directement dans motre moteur de recherche  : https://framalistes.org/sympa/subscribe/jardiscahdiscussion

 

 

Bulletin jardinier n°2 du 23 mars 2020

 

Cher.e.s ami.e.s jardinier.e.s

Les animateurs du groupe jardinage vous proposent quelques conseils autour de vos plantes. Ils ne sont évidement pas limitatifs  !

 

1- Au Bout du Jardin

C'est le moment de se plonger dans la (re)lecture de notre ABJ. http://scah-nice.fr/index.php/participer/abj?start=0 Tout d'abord le n°68 qui vient de sortir. En ce moment, vous avez dans votre jardin plein de poireaux de vigne  :  ils sont bien reconnaissables et délicieux  . Allez voir l'ABJ précédent, le 67, pour tout savoir sur eux.

 

2- Au jardin d'ornement

C'est le moment de tailler les mimosas  : enlevez les inflorescences fanées et revenez de 50cm à 1m selon la vigueur de votre arbre  ? Attention, il faut toujours un rameau feuillé proche du tronc en tire-sève. Les Lantanas se taillent sévèrement en ce moment. Rafaichissez également les fuschias assez court pour les renforcer, même sur des bourgeons tout juste apparents. N'hésitez pas à bouturer les rameaux enlevés. Ressortez les conseils de Henri sur la taille des rosiers, enlevez bien les branches qui poussent à l'intérieur. Si vous taillez vos haies, vérifiez que les oiseaux ne sont en train d'y faire leur nid.

 

3- Pelouse et broussailles

La période des tontes et autres débroussaillages recommence. L'herbe coupée est bonne à mettre en couche mince autour des arbres et sur le sol travaillé en attente de plantation. On peut aussi l'étaler dans les allées de cette année qui deviendront les rangs  cultivés l'année prochaine.

 

4- Attention à la cloque

La cloque sur pêcher commence à ré-apparaître. Après la chute des pétales, faites un dernier traitement à la bouillie bordelaise à 6 gr/l d'eau (0,6%). Un mélange de purin de prêle à 10% (avec du purin d'ortie éventuellement) ou une décoction d'ail, dans de l'eau additionnée d'argile est également efficace.

 

5- Taille On peut commencer la taille des agrumes et oliviers.

 

6- Potager

S'il ne pleut toujours pas, il faut arroser petits pois et fèves, pommes de terre et oignons, semis à l'abri des légumes d'été. Les turions d'asperges sortent bien, ramassez les. Dans un mois, laissez les se développer en feuilles pour que la griffe soit alimentée par les feuilles.

Edo vous propose une vidéo sur le pincement des fèves, à réaliser éventuellement maintenant https://wetransfer.com/downloads/7e502bde602c23cb241af1a8aeff863220200322145833/c20196936cee1cb5d86f946e38cb8e8920200322145918/bd245c

 

7- Boutures

Si vous avez bouturé nombre d'arbustes et des plus divers l'année dernière, il est temps de rempoter les plus réussies pour une installation définitive soit à l'automne prochain soit au printemps 2021. Le rempotage devra se faire dans un pot un peu plus gros mais pas trop dans un mélange drainant (terre fertile sable et terreau) Inutile de mettre de l'engrais.  Un stockage au nord à l'ombre et une surveillance régulière (arrosages) sont nécessaires.

 

8- Retour des Capnodes

Le Capnode est un insecte assez gros dont les larves rongent les racines de nos arbres fruitiers à noyaux, abricotier et pêcher en particulier. Il faut les détruire. La seule prévention est de maintenir humide le pied des arbres. Une bonne fiche est à consulter ici  : https://occitanie.chambre-agriculture.fr/fileadmin/user_upload/National/FAL_commun/publications/Occitanie/SudA10Fich11-Capnode.pdf

 

 

Bulletin jardinier N° 1, du 17 mars 2020

Les semis et les transplantations de vos légumes d'été (à fruits) : les 17-18 et 27-28 mars, il sera temps de semer vos tomates, poivrons, aubergines. Mais si c'est fait, il sera peut être temps de repiquer vos jeunes plants, en godets. Il faudra les repiquer une seconde fois pour le moins. Bien sûr, ce sera fait sous abri, en chassis ou en serre (évitez l'intérieur de la maison).

Vous pouvez semer les premiers haricots nains, Pélandron par exemple : soit sous tunnnel froid ou sosu voile d'hivernage, soit en godet que vous faites germer en serre froide ou chaude et que vous allez mettre en pleine terre lorsqu'il y aura 4-5 vraies feuilles.

Vous pouvez semer de la salade à couper.

Préparation de vos planches pour les futures plantations : vous avez du temps pour les faire mais, si vous avez des planches libres, n'hésitez pas à les recouvrir de 5-10 cm de fumier (et du BRF par dessus si vous en avez) : dans 2 mois, la terre sera prête à recevoir vos plants développés.

Taille : vous pouvez tailler vos oliviers ; également vos agrumes s'ils sont bien à l'abri, mais n'hésitez pas à attendre la fin du mois.

Marcottage aérien : vous le savez, le marcottage est une excellente façon de multiplication végétative. Mais encore faut-il de longues branches que l'on puisse enterrer ! Difficile avec un mandarinier, un figuier parfois, …. Antonio vous propose cette présentation pour essayer en image.

Au jardin d'ornement : Laurence vous propose de marcotter la glycine (directement en terre) ; nettoyez les géraniums en rabattant les tiges hautes sur une nouvelle pousse basse ou en privilégiant les tiges basses latérales. Ne jamais rabattre un pélargonium sur le bois sans nouvelle pousse.

On peut encore bouturer pélargoniums et géraniums même si la meilleure période est la fin de l'été.

Greffe : si vous avez stocké des greffons pour des greffes en fente, c'est le moment de les utiliser pour des greffes en fente. Mais vous pouvez aussi tenter des greffe en écusson, « à œil poussant » pris fraichement sur l'arbre. Dans les deux cas, greffez sur votre porte greffe déjà bien en sève, même avec des petites feuilles.

Bourse aux plantes de la SCAH : prévue le 3ème mercredi d'avril, elle est évidemment reportée à une date ultérieure. Faites en sorte que vos plants, boutures, que vous aviez prévus puissent tenir jusqu'en mai, l'espoir fait vivre !

Bon jardinage et portez vous bien.

Toute l'équipe des jardiniers