La SCAH renoue avec la bourse aux plantes, avec succès, le 20 avril 2022

Après 2 ans sans cette manifestation, la SCAH a renoué avec la bourse aux plantes.

Lancée il y a une dizaine d'années, elle réunit, le 3ème mercredi d'avril, les sociétaires de la SCAH et leurs amis pour un troc bien convivial, chacun apportant ce qu'il peut en plants, graines, et autres boutures, tout le monde repartant avec diverses pépites.

Il y avait une inconnue pour cette année, après les restrictions sanitaires et avec une prudence bien présentes encore aujourd'hui. De plus, les prévisions météo n'étaient pas franchement avec nous.

Mais c'était sans compter avec la persévérance des ancien.es qui ne demandaient qu'à retrouver ce moment de convivialité et avec l'envie des nouvelles et nouveaux de découvrir ce moment qu'ils n'avaient jamais vécu.

Entre 50 et 60 sociétaires sont venus, la plupart avec des plantes de leur production. Merci beaucoup à toutes celles et tous ceux qui ont bien préparé cette bourse depuis des jours.

L'émerveillement faisait plaisir à voir ; chacun.e recherchait qui des potagères, qui des ornementales ou encore des semences ; ce petit monde s'est mélangé, a échangé y compris des conseils. Les questions étaient effectivement nombreuses « comment planter ces grandes tomates ? Comment tu te sers de la verveine ? Et ce shiso, ça sert à quoi ? De quelle couleur sont ces iris ?... ».

Seul regret : les sociétaires qui travaillent n'ont pu arriver à la SCAH que vers 18h...lorsque tout était déjà parti ! Nous le regrettons avec eux.

Ce fut quand même un très bon moment, sous un ciel finalement clément.

Rendez-vous dans un an.

Joël Besnard

 

20220420 164207

20220420 16431120220420 164427

20220420 164455

20220420 164503

20220420 164639

20220420 165904

 

Réservez le mercredi 20 avril 2022 à 16 h 30
pour la bourse aux plantes du Palais de l'Agriculture !
 

Notre bourse d'échange de plants et autres graines se tiendra le mercredi 20 avril 2022 à 16 h 30.

C'est une bourse d'échanges, donc chaque participant fait tout pour arriver avec des végétaux à échanger. Mais quoi apporter ? Vos excédents de bulbes et de rhizomes (tulipes, glaïeuls, iris, dahlias, …), des touffes de fleurs que vous avez éclatées, ainsi que des rejets de fraisiers, des éclats d'artichauts ou des rameaux d'arbustes pour en faire des boutures ! Mais aussi, s'il vous reste des plants de salades, tomates et autres aubergines, .... et peut-être aussi des semences !
Attention : pensez à bien étiqueter vos plants et vos graines, en bon état sanitaire.
La bourse est ouverte à tous les membres de la SCAH, et à leurs amis parrainés. Limitez chaque variété à quelques exemplaires, en prenant soin de proposer des produits de qualité.
Les organisateurs se chargent du tri et classent les plantes par catégories pour faciliter les échanges l’après-midi. Le parking à la SCAH n'étant pas toujours facile, les plantes seront réceptionnées à l'entrée du garage (rue Isa-dora Duncan-à droite face au bâtiment) dès 14h. Ouverture de la bourse dans la cour pour 16 h 30. En cas d'intempérie, elle se ferait dans le garage. Fin de la bourse : 19 h.

Ci-après, des conseils pratiques vous donnent des précisions.

Joël BESNARD

Conseils pratiques

 

Ce qui peut être échangé : graines, plants, boutures, éclats de touffes, bulbes.

Préparation de la bourse : la date de la bourse impose de la préparer plus ou moins longtemps à l'avance.

  •  Graines : elles n'ont pu être obtenues qu'au printemps ou à l'été précédent, voire à l'automne précédent. Attendez que les fleurs soient bien fanées, sèches ou que les fruits soient très mûrs. Faites les sécher à l'abri du soleil (et des oiseaux et rongeurs). Stockez les dans des boites closes, des enveloppes, toujours au sec et à l'abri des rongeurs et autres insectes. Notez l'espèce, la couleur...

  •  Bulbes, tubercules, rhizomes : sélectionnez parmi vos bulbes ou vos tubercules (dahlias, ...) les plus gros et les plus beaux. Conservez les au frais, pour éviter tout démarrage prématuré de la végétation, mais hors gel, un garage ou un sous-sol feront parfaitement l'affaire. Posez les dans une caissette (que vous aurez étiqueté) sur un journal ou sur un lit de sciure de bois qui éviteront l'humidité et surtout laissez le tout sans couvercle pour permettre une bonne aération, ce qui évitera les maladies. Ajoutez éventuellement un filet ou un grillage dessus contre les rongeurs.

  •  Plants : ils peuvent être des surplus de semis (ou de plantation de bulbes) faits pour le printemps. Placez-les dans des petits pots (voir plus loin). D'autres plants peuvent être des divisions de touffes (iris, dahlias, artichauts, …) : une mise en jauge plus ou moins importante peut être nécessaire. D'autres encore peuvent être obtenus par rejets (prunier...), stolons (fraisiers,...), .. Là encore, une mise en jauge sera peut-être nécessaire. Ce sont éventuellement les grosses potées des plantes dont vous ne voulez plus (plante d'intérieur, jeunes arbres et arbustes). Notez toujours l'espèce, la variété, …

  •  Boutures : principalement obtenues par la taille d'arbres, arbustes après floraison et aoûtage. Donc de août à printemps. Vous aurez pu en mettre au Nord, dans un mélange terreau neutre pour semis+sable de rivière (50-50), régulièrement humidifiées. En avril, déterrez délicatement celles qui semblent avoir prises. Mettez-les en pots. Pour des plantes grasses, coupez les boutures un mois avant (manipulez les cactées avec de vieux journaux), laisser les sécher à l'abri). Bien sur, n'oubliez pas de les étiqueter précisément.

  • Etiquetage : il est indispensable de savoir ce qui est proposé. Sur une demie feuille de papier, indiquez clairement le nom de la plante (courant, latin éventuellement) et la variété (Dahlia ne suffit pas, dahlia cactus est mieux ; dahlia cactus rouge « Oiseau de feu » est bien), l'origine (votre nom, la commune, le type de terrain,...), éventuellement sa résistance au gel, aux parasites, etc

  • Conditions sanitaires : afin d'éviter la transmission de maladies ou de parasites, il faudra être très vigilants dans le choix des plantes à échanger. Pas de graines ou de boutures de plants malades, chétifs ou parasités. Leur présence peut coûter fort cher à la sortie, surtout si vous êtes collectionneur, possesseur de plantes rares ou fragiles.

  • Echange = économie : le but de l’échange étant aussi de réaliser des économies, prévoyez pots et étiquettes « gratuits » que vous penserez à récupérer tout au long de l’année. C'est aussi le moyen de recycler des objets conçus pour un usage unique.  

Matériel :

  • Les pots à  fromage blanc, découpés en lanières, font d'excellentes étiquettes.
  • Les culs de bouteilles en plastique (lait, eau) et les pots de yaourts, percés de trous, font de bons godets pour les plantes.
  • Les barquettes en plastique à fruits rouges, salade ou asperges sont parfaites pour les petites boutures et les semis.
  • Boîtes et plaques à œufs conviennent pour semer melons ou tomates.
  • Vieux seaux et bidons percés reçoivent les plus grosses plantes.
  • Les cagettes permettent de faciliter le transport !

Pour le jour de la bourse :

  • Limitez chaque variété à quelques exemplaires, en prenant soin de proposer des produits de qualité
  • Les organisateurs se chargent de faire le tri et de classer les plantes par catégories pour faciliter les échanges de l’après-midi .
  • Le parking à la SCAH n'étant pas toujours facile, les plantes seront réceptionnées à l'entrée du garage (rue Isadora Duncan-à droite face au bâtiment) dès 10h le matin. Si le temps le permet, les plantes seront exposées dehors dans la cour. En cas d'intempérie, elles seront dans le garage.

ATTENTION: la présence de Xyllela fastidiosa dans trois secteurs de la Côte d'Azur nous impose des précautions sur les plantes pouvant être potentiellement atteintes. La directive européenne du 18 mai 2015 contient plus de 300 espèces dont certaines très communes dans nos jardins comme l'Olivier, la Vigne, les Lauriers roses ainsi que le noble (à sauce), mais aussi la Lavande, le Romarin, certains Cistes, la Myrte commune, ou encore le Polygala myrtifolia en fleur dans le jardin de la SCAH, les Pervenches... Vous pouvez vous reporter pour vérification au site web de la DRAAF PACA.

Cependant, dans cette directive du Ministère de l'Agriculture, on peut lire que : « ... cette exigence n’est pas requise lors de la mise en circulation de ces végétaux vers des utilisateurs finaux n’agissant ni à des fins commerciales, ni à des fins professionnelles et qui acquièrent ces végétaux pour une utilisation personnelle. Ainsi la vente au particulier, client final, d’une plante hôte ne requiert pas l’apposition du passeport sanitaire européen. » 

Notre bourse aux plantes entre dans cette activité « pour une utilisation personnelle ». En tout cas, faisons tout pour limiter les transmissions éventuelles.

Joël BESNARD